Un professeur d’Université blâmée pour avoir allaité son bébé en classe !

Un professeur d’Université blâmée pour avoir allaité son bébé en classe !

C’est le dilemme de beaucoup de mamans célibataires : que faire lorsque son enfant est trop malade pour aller à la crèche, mais que l’on est tout de même obligée de se rendre au travail ? Adrienne Pinne pensait avoir trouvé la solution idéale, mais la direction de l’Université de Washington DC n’était pas du même avis…

Pour Adrienne Pine, cette journée du 28 août dernier commençait comme bien d’autres. Mais en réveillant sa petite fille, elle découvre que cette dernière a de la fièvre. Hors de question de l’emmener à la crèche… Pourtant, comme beaucoup de mères, Adrienne Pine a un métier et elle ne peut déroger à son planning chargé. Ni une, ni deux, elle décide d’emmener son bébé au cours d’anthropologie qu’elle doit donner à l’Université de Washington DC.

Soixante quinze minutes s’écoulent sans le moindre problème. Le bébé reste aux côtés de sa mère qui dispense, comme à son habitude, son enseignement sur le genre et la culture aux élèves présents. Aidée par son assistant, Adrienne Pine gère la situation, jusqu’à ce que sa petite fille s’agite et pleure. Tout en continuant la lecture de ses notes, le professeur va alors allaiter brièvement son enfant pour l’aider à se rendormir. Elle poursuit ensuite son cours, comme si de rien n’était, avant de rentrer à son domicile.

C’est le lendemain matin qu’elle découvre que des élèves ont rapporté les faits à la direction de l’établissement. Le journal de l’Université lui propose même une interview pour « discuter de l’incident qui s’est produit en classe ». Ce qui n’était l’affaire que de quelques minutes entre une mère et son enfant, devient alors prétexte à un débat de grande envergure sur l’allaitement au travail…

Adrienne Pine, qui se décrit elle-même comme une anthropologue militante sur les questions de sexe, de genre et de culture, dit qu’elle ne veut pas que cet incident soit monté en épingle. Elle écrit d’ailleurs dans une tribune mise en ligne dans les jours qui ont suivi, qu’il faut désacraliser l’allaitement : « L’allaitement est une garantie d’approvisionnement alimentaire pour mon bébé lorsque je suis en déplacement, c’est une nourriture gratuite, et le moyen le plus simple d’assurer à mon bébé de manger à sa faim ».

Après quatre ans de bons et loyaux services auprès de l’Université de Washington DC, Adrienne Pine se retrouve aujourd’hui face à un comportement qu’elle juge très hostile à son égard. « La conduite d’un membre du corps professoral doit être professionnelle » a déclaré l’Université dans un communiqué officiel. L’absence de cadre juridique autour de l’allaitement maternel a sans doute évité le licenciement à ce professeur… Mais dans un pays où les femmes soldats n’ont pas le droit d’allaiter en uniforme, ne serait-il pas temps de légiférer sur cette question fondamentale de l’allaitement maternelle sur le lieu de travail ?