Start-up week-end, ou comment créer une entreprise en 54 heures

54 heures pour créer une entreprise ? Le pari semble intenable, et pourtant à partir de vendredi les 60 participants du « Start-up weekend » parisien auront deux jours et une nuit pour proposer un projet abouti à un jury de professionnels. Explications.Start-up week-end, ou comment créer une entreprise en 54 heures


Depuis la création des « Start-up week-end » à Seattle il y a cinq ans, l’incubateur de projet innovant a déjà accueilli plus de 70 000 participants. Ce week-end se déroule la quatrième édition parisienne de l’année. Une soixantaine d’apprentis entrepreneurs et d’étudiants en recherche d’expériences ou de réseaux disposeront de 54 heures pour présenter un projet autour du web ou du mobile.

Après la sélection des 10 meilleurs concepts, chacun aura pour première tâche de se constituer une équipe. « C’est un moment amusant où l’on entend crier à travers la pièce "j’ai besoin d’un graphiste !" », raconte Emeric Callec, entrepreneur et co-organisateur de l’événement à Paris. Ainsi, chaque groupe composé de webdesigners, de développeurs et de marketeurs va réfléchir au concept, au site et au modèle économique de sa start-up, coaché par des mentors et des experts.

Ils présenteront à la fin du week-end un projet déjà fonctionnel à un jury de professionnels, entrepreneurs expérimentés, investisseurs et médias. « L’objectif n’est pas de gagner un lot mais bien de tester une idée ou simplement son envie d’entreprendre en prenant réellement la mesure de ce que ça implique ! », insiste le co-organisateur.

En moyenne, dans les 30 pays où a lieu l’événement, 10% des projets imaginés lors d’un start-up week-end ont vu le jour et, pour certains, ont réussi à trouver des investisseurs dans les six mois. « Et c’est aussi plus de 80% des participants qui restent en contact ! », insiste Emeric Callec. Mais pour espérer un tel succès, les participants auront à suivre la devise du start-up week-end : « No talk, all action » !

Voir le site de Start-up week-end à Paris

Retrouvez cet article sur terrafemina.com

Journées du patrimoine : les start-up aussi font portes-ouvertes
Création d'entreprise : les jeunes effrayés par la crise
Startup Café de Google : « Tout ce qui promeut l'esprit d'entreprise en France est bienvenu »