Salaires dans le privé : malgré la crise, ils continuent d'augmenter

Malgré une croissance quasi nulle en France, les salariés du privé, au contraire de leurs homologues du secteur public, continuent de voir leur salaire croître d'année en année : 2,6% en 2012 et une prévision de 2,9% en 2013. Les rémunérations variables sont de plus en plus plébiscitées pour récompenser les résultats des salariés.Salaires dans le privé : malgré la crise, ils continuent d'augmenter


2,6% d’augmentation moyenne de salaire en 2012 : les salariés du privé se frottent les mains. Une fois l’inflation enlevée, la hausse effective est donc de 0,7%. Et elle devrait encore être plus forte en 2013 avec une prévision à 2,9%. En revanche, du côté du public, le pouvoir d’achat est en berne : repli des salaires de 0,7% en 2012, contre 0,3% en 2013. Ces chiffres proviennent d’une enquête du cabinet de conseil en ressources humaines Aon Hewitt, publiée jeudi 6 septembre et menée auprès de 284 entreprises diverses de début juillet à mi-août.

L’enquête souligne que les augmentations de salaire se font selon un nouveau mode : l’augmentation générale ne couvrirait que deux tiers de l’inflation, tandis que le reste serait en fait des primes variables. Cette manière de rémunérer les salariés est de plus en plus répandue pour récompenser les meilleurs éléments et les garder dans une équipe. La rémunération variable est une réalité pour 95% des cadres du privé aujourd’hui alors qu’elle concernait seulement 70% d’entre eux en 2000. Même constat pour les autres employés, de 30% il y a douze ans, elle culmine désormais à 86%.

Laure Gamaury

Retrouvez cet article sur terrafemina.com

Femmes cadres : élever des enfants, un atout pour la vie professionnelle
Les femmes, meilleurs cadres dirigeants que les hommes ?
Faut-il limiter l'écart de rémunération de 1 à 20 dans les entreprises publiques ?