Retouches photos : A quoi ressemble vraiment les mannequins de Victoria’s Secret ?

Retouches photos : A quoi ressemble vraiment les mannequins de Victoria’s Secret ?

Un nouveau vent de polémique souffle sur le géant de la lingerie Victoria’s Secret. La marque qui a construit une partie de son image sur la perfection des formes et des courbes de ses mannequins est bien embarrassée par la parution, sur internet, de clichés avant retouches…

Ce n’est plus un secret pour personne depuis longtemps : une bonne partie des photos qu’on trouve dans les magazines sont retouchées via des logiciels dédiés. Ainsi, les plis de la peau sont estompés, les imperfections gommées, le grain du teint affiné… « Nous ne vendons pas la réalité vous savez, nous vendons du rêve, et notre métier est de susciter le fantasme » explique Erin Heatherton, l’une des égéries de la marque, « Personne n’est parfait, et les gens ne devraient pas confondre ce fantasme et la réalité ».

Les photos qui illustrent cet article sont celles de Doutzen Kroes, l’un des anges de Victoria’s Secret. Si l’on compare les photos du top Doutzen Kroes avant et après, on découvre les petits trucs indispensables pour sublimer une photo. La luminosité est augmentée pour donner à son teint un aspect plus éclatant, et les plis visibles sur sa peau au niveau du ventre et des bras ont tout simplement été effacés. Une observation plus poussée nous montre aussi que ses petites rides entre les sourcils, ainsi que ses cicatrices sur la cuisse droite, ou encore ses tâches de naissance sur le ventre et le décolleté ont subi le même sort. Plus surprenant, sur la photo « avant » on découvre que la belle arbore sous le bikini de la marque un sous-vêtement couleur chair, lui aussi gommé. Des étapes cruciales qui ont permet à ce cliché de trouver une place de choix sur le site internet de Victoria’s Secret.

Retouches photos : A quoi ressemble vraiment les mannequins de Victoria’s Secret ?

Bien sûr, même avec ces petites imperfections, Doutzen Kroes reste une femme magnifique à laquelle une majorité de femmes aimerait ressembler. « C’est justement le problème » nous explique Marysa Hansen, thérapeute, « Car si même une femme aussi belle a besoin de la technologie pour devenir acceptable pour ce milieu, quel message la mode envoie-t-elle aux femmes ? Ces images ont un effet désastreux sur la perception que les adolescentes ont de leur corps, de leur apparence ».

L’heure n’est pas encore venue où des femmes « normales » apparaîtront dans les magazines. « La plupart des photos sont modifiées, et si ce n’est pas les photos, ce sont les gens eux-mêmes, qui peuvent avoir recours au botox ou à d’autres produits pour modifier leur apparence » confie l’assistant d’un prestigieux photographe. « On se dirige vers la quête de l’image parfaite, de l’apparence la plus attrayante possible. De nos jours, ce côté attractif signifie le plus souvent un idéal impossible à atteindre, quelque chose qui ne serait quasi plus humain. Regardez les magazines de mode, on dirait que les femmes sont en plastique ! » conclut-il.

Pourtant, ce sont bien les humains qui font vivre l’industrie de la mode. Faut-il tout cautionner ?

Questions de Yahoo Pour Elles

Dernières vidéos