Que reste-t-il aux petits ?

Que reste-t-il aux petits ?petitsA l’heure de l’ultra-domination des hommes grands – accessoirement beaux et musclés – quelles perspectives pour les petits ?

Il suffit d’ouvrir un minimum les yeux dans la rue, au cinéma ou en feuilletant n’importe quel magazine pour mesurer la persistance d’un phénomène incontournable : l’Homme, le mâle, le bellâtre est grand. Autant il est des caractéristiques physiques cycliques dans les canons de beauté masculins (pilosité, longueur des cheveux, musculature), autant la taille paraît constituer un atout intangible lorsque l’on aborde la question de la beauté masculine. Apollon ne brillait déjà pas par sa petite taille, Louis XIV portait des talons de 12 cm que n’auraient pas reniés Gisele Bündchen, et les choses ont manifestement peu évolué depuis lors. Les petits auraient-ils définitivement perdu la bataille ?

Des raisons d’espérer

Derrière ce constat quelque peu alarmant se cache heureusement des motifs d’espoir pour les hommes de taille moyenne, voire petits. Que l’on sache, quelques millénaires d’évolution n’ont pas éradiqué les moins d’1,70m. Quelques éléments chiffrés tout d’abord : contrairement aux idées reçues, la taille moyenne d’un homme de 20 à 45 ans en Europe varie entre 1,76m et 1,85m. Dans le bas de la courbe, un homme « petit » au regard des normes du prêt-à-porter mesure entre 1,65m et 1,73m. Il n’y a donc pas réellement de fossé entre petits et grands, tout au moins dans les moyennes représentatives.

La part subjective

On aurait également tort de limiter la séduction masculine à la seule taille. D’autres facteurs entrent naturellement en jeu, et ce n’est pas le tableau de chasse de Tom Cruise (1,70m) qui contredira la tendance. Les cinq principales qualités qu’une femme recherche chez un homme, selon un sondage du magazine américain People sont en effet (sans ordre de préférence) : l’intelligence, le sens de l’humour, l’attention, l’élégance, et la confiance en lui. Ne soyons pas naïves pour autant, si la taille ne figure pas dans ce classement, le mythe du grand beau ténébreux a encore de beaux jours devant lui. Mais ces caractéristiques offrent néanmoins quelques pistes de réflexion.

L’atout classe

Parmi les principaux leviers à la disposition des hommes de petite taille, on trouve en premier lieu l’élégance vestimentaire. Le goût n’est pas réservé aux grands, qui ont en outre souvent le handicap d’une certaine gaucherie. Privilégiez notamment des pantalons à coupe droite et/ou à rayures verticales et préférez les couleurs unies. Bannissez de votre garde-robe les vêtements trop larges et les baggies.

Confiance en soi

Mettez également de côté vos complexes déplacés. Si vous restez obnubilé par votre taille, elle sautera aux yeux de tout le monde. Votre personnalité est votre premier atout, quelles que soient vos caractéristiques physiques. Un peu de musculation peut contribuer à ce sentiment de confiance en soi, à condition de ne pas en abuser : une musculature trop développée valorise rarement une petite taille. Tout est affaire de perception, sachez en tirer parti.

Rencontres