Quand le maquillage devient mauvais pour la santé

Quand le maquillage devient mauvais pour la santé

Bon pour le look, mais mauvais pour nous ? Le maquillage est dans le collimateur de certaines associations de consommateurs. En cause, certains composants qui pourraient s’avérer nocifs…

Le rouge à lèvres pourrait provoquer une insuffisance cardiaque

Il suffit de se pencher sur la liste des composants des bâtons de rouges à lèvres de certaines grandes marques pour découvrir qu’ils contiennent des produits chimiques nocifs : parabens, méthacrylate, plomb, triclosan… La liste est longue ! Ces substances sont rapidement absorbées dans le sang, ce qui s’avère dangereux. Combien de fois applique-t-on son rouge à lèvres quotidiennement ? Entre la première application et les retouches, difficile de compter. De tous les composants, celui qui inquiète le plus est le Triclosan, et les associations de consommateurs invitent les clientes à fuir les bâtons de rouge à lèvres qui en contiennent. En effet, les chercheurs ont constaté que lorsque des souris sont exposées à cette substance chimique, le fonctionnement de leur cerveau est perturbé, ce qui peut entrainer une insuffisance cardiaque et des problèmes musculaires. Si ces conclusions n’ont pas encore été testées sur les humains, cette interrogation reste quand même inquiétante. De grandes marques ont d’ores et déjà proposé de supprimer cette substance chimique des composants qu’on trouve dans les produits de maquillage, tout comme les parabens.

Les lotions pour le corps et les produits nettoyants pourraient contribuer à la prise de poids

Une majorité de marques de maquillage contiennent des phtalates. Ce composant chimique se retrouve très souvent dans la composition de produits de maquillage, de produits nettoyants ou de lotions pour le corps. Les chercheurs du Centre Medical du Mont Sinaï à New York ont mené une étude qui démontre une forte corrélation entre les niveaux élevés de phtalates découverts dans l’urine des enfants et l’obésité de ces derniers. Bien que la recherche n’a pas conclu à un lien direct entre les phtalates et l’obésité, les chiffres laissent à penser que les produits chimiques jouent un rôle dans ce processus.

Le soutien-gorge peut provoquer des maux de tête

Bien sûr, il ne s’agit pas là de maquillage. Mais le soutien-gorge, comme le maquillage, peut permettre de modifier son look et son apparence. Selon les recherches menées, un soutien-gorge mal ajusté peut causer bien des problèmes : la pression sur la poitrine, la douleur causée par des bretelles mal arrangées ou encore le stress d’avoir ses seins mal contenus sont autant de difficultés qui peuvent conduire à des maux de dos, des raideurs dans le cou ou encore des maux de tête. Six femmes sur dix connaitraient au moins l’un de ces symptômes parce qu’elles méconnaissent leur taille de soutien-gorge, n’hésitez pas à demander conseil !

Rencontres