Les vacances et l’amour : ça passe ou ça casse

Les vacances et l’amour : ça passe ou ça casse

Véritable petit laboratoire humain, la période des vacances révèle bien des aspects de nos personnalités. Car si le quotidien nous permet de nous cacher derrière nos responsabilités professionnels ou nos activités, la période des vacances est un moment où l’on se retrouve face à nos désirs personnels et nos envies.

L’amour s’accommode tant bien que mal du quotidien. Coincés entre les emplois du temps à rallonge et les impératifs de la vie de tous les jours, les sentiments s’organisent de manière mathématique, respectant des horaires et des créneaux précis. Mais que se passe-t-il quand ces règles implicites s’effondrent et nous laissent face à la place que l’on peut décider de donner à l’amour ? « On peut facilement se cacher derrière un travail, des amis, des obligations » explique la thérapeute Charlotte Bertrand, « Mais lorsqu’on se retrouve avec son partenaire, sans toutes ces excuses, il ne reste que les sentiments. C’est là que certains couples se rendent compte que c’est le quotidien que les lie, et non plus l’amour ».

Mais quel rapport entretenons-nous avec les vacances « en amoureux » ? « Il y a le partenaire qui va décider de partir seul, de son côté, ce qui peut créer un climat d’angoisse pour l’autre partenaire. En effet, nous avons tous en tête ce fantasme de l’infidélité estivale, ou cet abandon ressenti lors du départ de l’autre pour une longue période. Ce n’est pas toujours simple à gérer ! » commente la thérapeute, « Ensuite, il y a les couples qui partent à deux. Ce voyage est au sens propre comme au sens figuré, car il permet au couple d’avancer dans sa construction, d’évoluer ». Un passage obligé et décisif, qui peut donner une impulsion positive à la relation… ou pas.

Quelles sont les expériences de nos lectrices ?

« Mon mari ne veut jamais prendre de vacances, il est obnubilé par son travail. Je pars seule. Je me sens délaissée, et j’avoue que j’ai fait quelques incartades… C’est sa faute, je me sens si seule… » se justifie Martine, 43 ans.

« Nous nous sommes séparés à l’autre bout du monde. C’était il y a deux ans » raconte Jessica, 29 ans. « Cela devait être le plus beau voyage de notre vie, on le préparait depuis des mois. Une fois sur place, tout n’a fait que renforcer nos différences. Une distance s’est installée entre nous. Privés de tous nos repères, je me suis rendue compte que nous ne partagions plus grand-chose en dehors des aléas de nos vies parisiennes… J’ai compris qu’il n’était pas l’homme de ma vie. »

« Nous avons décidé de nous marier pendant notre voyage aux Etats-Unis. Détour obligé par Las Vegas, l’ambiance, l’euphorie… Nous avons voulu faire comme dans les films. Petit mariage dans une chapelle de quartier. C’est quelque chose qui nous ressemblait. Cerise sur le gâteau, Elvis a chanté à notre mariage ! Bon ok, c’était un sosie, mais plutôt bon ! » se souvient Caroline, 37 ans.

« Nous avons réellement appris à nous connaître. D’un coup il n’y avait plus personne autour de nous, plus d’amis, plus de famille. Nous nous sommes livrés comme jamais, un peu comme si nous étions dans une bulle. A notre retour, nous n’avons plus reparlé comme cela, mais pas besoin, notre couple était plus fort, plus dense. C’était magique » confie Emilie, 26 ans.

Et vous, pensez-vous que les vacances en couple sont bénéfiques pour votre relation ?

Rafaële Réal © Pampa Presse

Questions de Yahoo Pour Elles

Rencontres