Les pires demandes en mariage

Les pires demandes en mariage

Une majorité de petites filles en rêvent : un jour, elles rencontreront le prince charmant. Devenues adultes, ces mêmes petites filles continuent de rêver d’une demande en mariage pleine de romantisme et de magie. Malheureusement, le bon goût n’est pas toujours au rendez-vous comme en témoignent nos cinq internautes…

Caroline, 34 ans : L’amour au septième ciel

« Depuis longtemps, je rabâchais à mon copain mon envie de vivre une expérience unique, quelque chose d’extrême. J’avais envisagé mille trucs, mais c’est lui qui a pris les devants en organisant mon premier saut en parachute. J’étais morte de trouille. Il a joué le jeu aussi, et nous nous sommes retrouvés dans l’avion, avec tout l’équipement. Seulement moi, je ne la ramenais plus trop, je ne me sentais vraiment pas bien. J’étais trop angoissée. Mon chéri a eu la bonne idée de me faire sa demande au moment où nous étions en plein ciel… Dans le principe c’était très original, mais ce qui est sorti de ma bouche ce n’est pas un oui, ce sont les restes de mon petit-déjeuner. »

Babeth, 31 ans : En travers de la gorge

« Je suis fan de comédies romantiques ! Alors mon amoureux a voulu faire une demande en mariage comme dans les films qui me font tant rêver. Le problème, c’est que je n’ai pas vu la bague qui était glissée au fond de mon verre, et que quand j’ai bu ma coupe de champagne cul sec en entendant les cris de mon chéri, il était déjà trop tard… Il a pu refaire sa demande en mariage deux jours plus tard. »

Maude, 36 ans : Les heures supplémentaires

« Mon mari et moi travaillons beaucoup. Il est à la tête de sa société, et moi je suis dans le directoire d’un grand groupe. Même si j’adore mon travail et que j’y consacre beaucoup de temps, ça ne m’empêche pas d’être un brin romantique et d’aimer que mon homme le soit. Un soir, il était quelque chose comme 22 heures, j’étais encore au bureau quand j’ai reçu un mail sur mon Smartphone : « Veux tu m’épouser ? ». J’ai compris que nous donnions trop d’importance à nos boulots, au point de ne même plus pouvoir se dire des choses aussi essentielles de vive voix… »

Gabrielle, 33 ans : Le mot de la fin

« Je ne sais pas ce qui lui a pris, je ne suis pourtant pas le genre de filles vraiment à cheval sur les traditions. Mais Pierre a profité d’un repas avec toute ma famille pour faire sa demande : il a d’abord demandé à parler à mon père pour lui demander ma main, puis ensuite il a mis un genou à terre devant tout le monde. Ils ont tous applaudi, ils étaient ravis et contents. Le problème ? Cela faisait déjà quelques semaines que j’avais pris la décision de quitter Pierre. J’ai dû lui dire devant toute ma famille ! »

Clara, 28 ans : Le sens pratique

« J’habitais avec Matthias depuis un an quand il m’a demandé en mariage. Ça aurait pu être le plus beau jour de ma vie, sauf qu’il l’a fait au moment où il tenait sa feuille d’imposition entre les mains et que le concept n’était pas franchement romantique. Il a argumenté en me disant que ce serait plus intéressant pour nos impositions respectives, a commencé à parler d’argent. Comment dire… euh… non. Ce n’est pas ce dont je rêvais ! »

Mélanie Bel © Pampa Presse

Questions de Yahoo Pour Elles

Rencontres