Les meilleurs et les pires endroits pour faire l’amour l’été

Les meilleurs (et les pires) endroit pour faire l’amour l’étépireendroitpourfairelamour

En vacances, on se laisserait bien aller à faire l’amour ailleurs que dans un lit… Oui, mais où ? Nos lectrices ont testé le meilleur… et le pire. Par Marie Minelli.



A la plage

Le meilleur : Oh, une petite crique isolée… la vue sur la mer, le coucher de soleil, la fraîcheur du soir d’été, la troisième bouteille de rosé, les baisers de Romario, votre amour de vacances…

Le pire : Entre les grains de sables qui pénètrent le moindre orifice (aïe !) le crabe qui vous grimpe sur le soutien-gorge et les coups de soleil sur la peau des fesses, l’amour à la plage n’est pas toujours aussi glamour que le dit la chanson. « Le pire du pire, c’est la colonie d’enfants qui a débarqué dans notre petite crique et est repartie en ricanant…» se souvient Marion, 29 ans. « Ah, j’allais oublier le moment de rentrer chez moi, après les vacances, et de trouver mes photos dénudées taggées sur Facebook…» D’où l’intérêt de ne pas avoir de profil.

Dans l’eau

Le meilleur : L’été, faire l’amour dans l’eau présente de multiples avantages, à commencer par l’apesanteur qui permet toutes les fantaisies possibles et des positions comme la mouette tantrique.

Le pire : Enfiler un préservatif dans l’eau, c’est pour le moins… complexe. Si vous décidez d’opérer un rapprochement aquatique, soyez certaine de vous protéger contre les MST et optez en sus pour un moyen de contraception. Attention, toutes les étendues d’eau ne s’y prêtent pas : la Méditerranée, oui, la Mer du Nord (trop froide) ou le lac de la base de loisirs de Créteil (trop douteux) en revanche, on évite… « Après le coït, une douche s’avère nécessaire, sinon gare à la cystite…» conseille Alma, qui ne souhaite pas détailler sa propre expérience mais grimace en l’évoquant.

Dans une tente

Le meilleur : Faire l’amour à la belle étoile revêt un caractère romantique… et permet de se la raconter auprès des copines en rentrant !

Le pire : Toutefois, faire l’amour sous la tente du Camping des flots bleus peut tourner au cauchemar ! Bérénice en a fait l’amère expérience : « Avec mon copain, on a commencé à se rapprocher, puis je suis montée sur lui… et après quelques minutes, on s’est aperçu qu’un groupe de Hollandais s’était attroupé devant la tente et nous observait : avec les ombres, ils voyaient tout ! De plus, c’était une petite tente deux places, on mourrait de chaud mais on n’a pas osé sortir pour ne pas croiser la troupe…». Depuis, Bérénice ne part que dans des hôtels avec chambres fermées où elle évite le hiiiin, hiiiiin: bruit du matelas gonflable qui se dégonfle sous l’effet de vos saillies.



En voiture

Le meilleur : Cyril a mis une compilation des meilleurs duos de Marvin Gaye, il a arrêté sa décapotable au bout de la Route des Sanguinaires, il a plongé ses yeux dans les vôtres et vous a récité une ode écrite par ses soins avant de vous embrasser fougueusement…

Le pire : Cyril a mis une compilation de Patrick Sébastien, vous avez arrêté votre décapotable à la station service pour faire une pause (vous conduisez depuis cinq heures et Cyril n’a pas proposé de vous relayer), il a plongé ses yeux dans les vôtres, vous a demandé de lui ramener un Kit Kat et a pu conclure d’un « Moi, c’est pas les serviettes que je vais faire tourner, héhé ». Aïda, elle aussi, rêvait de faire l’amour en voiture pour le côté road trip. Quelle ne fut pas sa déception de se retrouver sur une aire d’autoroute avec un partenaire trop pressant et un accoudoir dans le dos… autant opter directement pour la rue.

Et pour vous ? Quels sont les pires et les meilleurs endroits pour faire l’amour en été ?

Marie Minelli © Pampa Presse

Questions de Yahoo Pour Elles

Rencontres