Il ne parle pas, quand faut-il s'inquiéter ?

Bébé ne parle pas encore ? Pas d’inquiétude, chaque enfant a son rythme et il s’agit souvent de retards simples. Mais comment déterminer si c’est bénin ou s’il s’agit d’un trouble plus préoccupant ? Le professeur Chabrol, Présidente de la Société Française de Pédiatrie, nous explique âge après âge quelles étapes sont à franchir et quels signaux doivent alerter.



Chaque bébé a son rythme

Apprendre à parler est un continuum interrompu, introduit le Professeur Brigitte Chabrol. S‘il existe des repères mois après mois, l’acquisition du langage est variable d’un enfant à l’autre. Pour repérer un éventuel souci dans l’apprentissage, il est toujours bien que les parents connaissent les différentes étapes de ce continuum, explique le Professeur. Cela permet de détecter les soucis éventuels.

Les retards simples sont fréquents

Bébé est face à une multitude d’apprentissages : marcher, parler, manger seul… Il a tellement de choses à enregistrer qu’il ne peut pas se concentrer sur tous les domaines à la fois ! La mise en place de la motricité et du langage sont complémentaires et reliées, explique le Professeur Chabrol. S’il ne parle pas encore, c’est qu’il a juste décidé de gambader avant de proser !  On parle alors de retards simples. Ces derniers sont fréquents et identifiables : si à côté de cela bébé est actif, autonome, trotte, sourit c’est qu’il a mis ses priorités ailleurs et va rattraper son retard rapidement et tout seul. Le retard simple est un trouble isolé fonctionnel qui n’est pas lié à un souci génétique ni à des troubles mentaux plus graves.

Signaux d’alertes : quels sont-ils ?

Avant même de décrypter symptômes et anomalies, pensez bien à observer l’attitude de bébé en général, sa vivacité et sa capacité d’apprentissage tout domaine confondu : s’il est expressif et téméraire, vous êtes sans doute face à un retard simple. Votre petit parlera tôt ou tard.

Ce qui peut alerter à tout âge

Peu importe l'âge, il y a parfois certains signes qui ne trompent pas. S'il semble pas réagir au bruit, qu'il présente des infections ORL récurrentes ou a des difficultés pour comprendre ou répondre correctement, on peut suspecter une surdité.S’il semble ne pas comprendre, il reste silencieux tout en manifestant l'envie de se faire comprendre et qu’il ne progresse pas, il s’agit peut-être d’un retard global dont le retard de langage fait partie. Il faut consulter.

Ce qui peut alerter étape par étape

A 3 mois

Bébé produit ses premiers gazouillis.

Ce qui peut alerter : des gazouillis monotones nous répond le professeur Chabrol. Bébé n’entend peut-être pas bien.

Entre 6 mois et 9 mois

Il prononce des successions de syllabes, autrement appelées babillages.

Ce qui peut alerter : si bébé ne formule pas beaucoup de syllabes, utilise peu de consonnes et a des difficultés à répéter ce que vous lui dites. Sa capacité d’écoute est peut-être moindre ou bien il connaît un retard global de développement. Seul votre pédiatre pourra faire un diagnostic précis et se prononcer sur le trouble en question.

Vers 1 an

Le premier vocabulaire survient. Ses premiers mots sont liés à son expérience d’enfant et à son environnement. Biberon, Maman, Papa… Cela varie d’un enfant à l’autre selon son milieu.

Ce qui peut alerter : s’il n’essaie pas de parler. On ne lui demande pas d’être parfait mais de faire preuve d’initiative pour commencer ! S’il ne pointe pas d’objet du doigt, ne fait pas attention aux alentours pour essayer de nommer les choses. Cela peut-être un simple retard de langage si bébé est éveillé et développé sur le plan moteur. Si par contre bébé n’est pas très autonome et en plus de cela silencieux, on peut avoir affaire à une déficience plus globale à identifier avec votre pédiatre.

Entre 1 et 2 ans

On parle à ce stade d’explosion lexicale. Lorsque l'enfant arrive à une masse critique de cinquante mots, il se met à acquérir entre quatre et dix mots nouveaux par jour, explique le professeur Chabrol. A trois ans il connaît plus de deux cents mots.

Ce qui peut alerter : si votre petit n’essaie pas de parler, ne comprend pas le langage que vous rendez simple et ne dispose pas de plus cinquante mots de vocabulaire. On peut suspecter des troubles du développement global si l’hypothèse du retard simple est rejetée.

A 3 ans

Bébé comprend le langage du quotidien, il sait faire des phrases, il enrichit son vocabulaire et parle de lui en disant « je ».

Ce qui peut alerter : si votre enfant semble ne pas comprendre ou ne pas se faire comprendre, emploie une mauvaise syntaxe, cherche ses mots. Encore une fois, cela peut être un simple retard si vous voyez bébé bouger et s’activer pour d’autres domaines. Si ce n’est pas le cas, consultez, il s'agit peut-être d'une dysphasie, d'une surdité ou d'une déficience intellectuelle.

Merci au Professeur Chabrol, Présidente de la Société Française de Pédiatrie.Sources http://www.sante.gouv.fr/IMG/pdf/plaquette_troubles.pdf