Bébé mange trop ou pas assez ? Les signaux pour décrypter sa satiété !

Il y a ceux qui engloutissent et ceux qui picorent. Comment savoir si bébé mange trop ou au contraire pas assez ?

Il y a chez les bébés comme chez les adultes, les petits et les gros mangeurs. Celui qui dévore goulûment le biberon et celui qui tète doucement. Le bébé ayant l’aptitude innée de sentir les signaux de faim et de satiété, il est conseillé aux parents de lâcher prise et de faire confiance à l’appétit du bébé. Il connaît ses propres limites. Il gère de manière instinctive, la quantité de nourriture dont il a besoin. Par exemple, il ne peut jamais boire trop de lait. Donc, s’il repousse le biberon ou boude le sein, c’est qu’il n’a plus faim. Il sait quand il a faim et il arrête de manger quand il est rassasié. Au contraire, s’il réclame, c’est qu’il a encore faim.

Eh oui, pour le bébé, contrairement aux adultes, les signaux de faim et de satiété sont innés. Ce réflexe peut durer mais souvent les enfants le perdent. Pourquoi ? En partie à cause des parents qui interfèrent avec ces signaux. Comment ? En servant des portions trop grosses, en le forçant à manger, en le laissant grignoter... 

Le parent a tendance à transmettre ses habitudes alimentaires aux enfants (l’éternel “finis ton assiette !”). Il est recommandé de faire confiance à l’appétit de bébé. En sachant que celui-ci peut varier selon les journées en fonction de son activité physique, les aliments mangés précédemment... 

Deux conditions : la première, qu’il ait sa dose suffisante de lait, aliment complet de croissance. La deuxième : surveiller la bonne évolution de la croissance à l’aide des courbes de poids et de taille du carnet de santé, consignées régulièrement par le médecin. Si l’enfant ne perd pas de poids, il n’y a pas matière à s’inquiéter. Votre pédiatre est votre principal interlocuteur et saura vous conseiller.

Garder à l’esprit qu’un enfant en bonne santé ne se laisse pas dépérir. Le repas ou la tétée doit être un moment de plaisir. Comme dit la pédiatre Edwige Antier : “la joie de vivre et un minimum de décontraction alimentaire sont en effet indispensables au bon développement de l’enfant” !

Quelques conseils :
- Ne jamais forcer un bébé à manger plus qu’il ne veut
- Ne jamais le forcer à manger un aliment qu’il n’aime pas
- Bébé réclame beaucoup le biberon ? Peut-être a-t-il un besoin de succion important ?