5 questions sur la préparation et la conservation du lait infantile

Le lait se périme t-il ? Dans quel récipient le conserver et le chauffer ? Pour éviter les faux pas, Isabelle Lauras, diététicienne, a répondu à toutes vos questions.



Puis-je préparer un biberon de lait à l'avance ? 

Il y a avance et avance ! Tout biberon de lait doit être consommé dans l’heure suivant sa préparation. Selon l'AFSSA (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation), il est hautement préférable de préparer les biberons de manière « extemporanée », c’est à dire juste avant la prise. En cas de déplacement, il faut emmener la poudre et l’eau indépendamment et effectuer la préparation au moment voulu, conseille Isabelle Lauras, diététicienne. Aujourd’hui, il existe des petits distributeurs de lait en poudre faciles à emporter !

Concernant le lait liquide prêt à l’emploi, il peut être versé dans un biberon à l’avance et être gardé au frais quelques heures.

 

Puis-je conserver un biberon de lait au réfrigérateur ou congélateur ?

Cela dépend si le biberon a été entamé ou non. L'AFFSA précise bien qu’après le début de sa consommation par l’enfant, tout biberon non terminé dans un délai d’une heure doit être jeté. Une fois que le biberon a été commencé, il y a un transfert de bactérie entre la bouche de l’enfant et le biberon, explique Isabelle Lauras. Bébé « contamine » le lait. La réfrigération n’empêche pas le développement des bactéries. Idem pour les laits liquides déjà prêts.

Quant à un biberon non entamé, il peut rester au réfrigérateur. Pas plus d’une heure pour un lait reconstitué, quelques heures pour un lait liquide prêt à l’emploi. Il doit être consommé immédiatement à sa sortie du frigo.

 

Puis-je utiliser de l’eau de robinet pour ma préparation ?

Oui, l’eau du robinet n’est pas proscrite. Cependant, deux choses : il faut utiliser seulement de l’eau froide et la laisser couler trois secondes avant de la recueillir (ou quelques minutes, si vous n’avez pas fait couler d’eau depuis quelques temps). L’eau en bouteille est bien entendu autorisée. Elle doit convenir aux nourrissons et ne pas être utilisée si elle est restée plus de 48h au réfrigérateur.

 

Comment le chauffer pour qu'il conserve ses propriétés ? 

L’idéal reste le bain marie ou le chauffe-biberons Il faut bien secouer le lait pour homogénéiser la température et tester cette dernière au creux du poignet, là où la peau est la plus sensible. Une fois réchauffé, bébé doit le consommer dans les trente minutes qui suivent.

Quant au micro-ondes, pourquoi pas, bien que ce ne soit pas recommandé. Selon l'AFFSA, il peut exister une très grande hétérogénéité de températures au sein du biberon. Celle-ci peut engendrer, en cas de température excessive, un risque élevé de brûlures de la bouche et de la gorge de l'enfant et un risque de diminution de la qualité nutritionnelle du lait. Si c’est la seule solution dont dispose la maman, il faut le faire chauffer sans tétine, et bien sûr le secouer puis tester la température. Dernière précision : on ne réchauffe pas un biberon en le laissant à température ambiante !


Puis-je l'utiliser pour cuisiner ? 

Le lait de croissance liquide peut éventuellement servir à l’élaboration de quelques plats. Certains laits ont un petit goût sucré et vanillé : utilisez-les pour les recettes sucrées. D’autres marques ont pris le parti de proposer des laits de croissance « nature » afin de ne pas habituer l’enfant au goût sucré. Ceux-ci peuvent donc être cuisinés en version sucrée ou salée.


Merci à Isabelle Lauras, diététicienne et auteur de Petits pots maison pour bébé aux éditions Leducs.