Infarctus : être stressée équivaut à fumer 5 cigarettes par jour

Une nouvelle étude dirigée par le Centre de recherche médicale de l’Université de Columbia, aux Etats-Unis, vient de montrer que si vous être stressée, vous avez 27% de risques en plus de souffrir d’un infarctus. Tout simplement parce que le stress a le même effet sur votre organisme que si vous fumiez 5 cigarettes par jour.

Pour arriver à cette conclusion, publiée dans l’American Journal of Cardiology, les chercheurs se sont penchés sur 6 études précédentes dans lesquelles les patients avaient été interrogés sur leur stress ressenti, et sur la fréquence de ce stress. Ces mêmes patients ont ensuite été divisés en deux groupes (les « très stressés » et les « moins stressés ») et ont été suivis pendant 14 ans, afin de pouvoir enregistrer le nombre d’infarctus.

C’est ainsi que les chercheurs en ont conclu que les personnes les plus stressées ont 27% de risques en plus de souffrir d’un problème cardio-vasculaire.

>> A lire aussi : Le stress raccourcit l’espérance de vie

Les maladies du cœur sont parfois banalisées. Pourtant, elles représentent la première cause de mortalité chez les femmes : en Europe, 42% des femmes décèdent d’une maladie cardio-vasculaire alors que 27% décèdent des suites d’un cancer du sein.

Les signes qui doivent alerter les femmes :

- Une douleur très intense au niveau de la poitrine (à l’effort comme au repos) qui dure plus de 10 minutes.

- Des douleurs dans le cou, les épaules ou le haut du dos.

- Un inconfort abdominal ou un essoufflement.

- Une soudaine fatigue sans raison.

- Si vous ressentez ces symptômes de manière anormale, appelez ou faites appeler immédiatement les secours (SAMU : 15)

Et pour éviter d’être stressée, et donc de jouer avec votre cœur, découvrez les 5 façons de dompter l’hormone du stress

Retrouvez cet article sur TopSante.com

Cosmétiques : sans paraben mais avec risque d'eczéma !
Patin à glace : quelles précautions pour votre enfant ?
Obésité : la malbouffe tue plus que la malnutrition
Sexe : regarder trop de porno nuit à la mémoire
Sexe : les maux de tête liés à l’orgasme, ça existe

Rencontres