HÉRÉSIE CAPILLAIRE – Un Australien renvoyé d’un bar pour sa coupe « mulet » inélégante


Un Australien portant une coupe "mulet" de belle facture (ci-dessus) affirme avoir été récemment mis à la porte d'un bar de Perth, dans le sud-ouest du pays, en raison de son hérésie capillaire. David Hoogland buvait une bière avec quelques amis, le 5 octobre, au Print Hall, un bar chic ouvert il y a peu sur une terrasse de la ville. Il y est resté une vingtaine de minutes avant qu'un responsable ne lui demande de sortir.Selon le Herald Sun, M. Hoogland "affirme qu'il portait [ce jour-là] un jean, un t-shirt et des chaussures convenables. Selon lui, les employés du bar lui ont expliqué que sa coupe de cheveux ringarde était la raison pour laquelle il n'était plus le bienvenu dans l'établissement".

"Je ne fais pas partie d'un gang, mon corps n'est pas couvert de tatouages, je suis un type normal", a déclaré M. Hoogland, qui porte le mulet depuis une décennie, au quotidien The West Australian. L'homme accepte que l'on puisse être mis ainsi à la porte "si vous cherchez la bagarre, si vous êtes incontrôlable, saoul ou injurieux".Mais, dit-il, "si vous êtes simplement assis à discuter en buvant un petit verre, je pense que c'est assez brutal".

Retrouvez cet article sur le blog Big Browser du Monde.fr

Les Français et les patrons : une histoire d'amour-haine
'Il faut sortir des fantasmes sur la haine de la France vis-à-vis des riches'
La taxe carbone, outil de la fiscalité écologique 
Pierre Nora : 'L'histoire au péril de la politique'
14e Rendez-vous de l'Histoire : la dernière journée en vidéo
Inscrivez-vous aux newsletters du Monde.fr

Questions de Yahoo Pour Elles