Doit-on garder les photos de son ex après une rupture ?

Doit-on garder les photos de son ex après une rupture ?photocouple

Il trône encore près du lit, dans la cuisine, dans le salon et même au bureau. Mais le problème, c’est qu’il est parti pour de bon, et que vous n’avez pas le courage de jeter ces photos.

Petit à petit, vous commencez à faire le tour des photos qui trainent dans l’appartement. Au bureau c’est fait depuis longtemps, ça vous évite de pleurer devant les collègues. Petit à petit il n’en reste plus qu’une, cachée dans un livre qu’il vous a offert. « C’était très symbolique pour moi, confie Julie, 32 ans. Je me disais que tant que je gardais une photo, il restait un lien, quelque chose entre nous ».

Ne jetez pas bébé avec l’eau du bain

Ce n’est pas forcément le meilleur moyen de faire son deuil d’une relation mais, comme nous l’apprend Jérôme, un psychologue spécialisé dans les problèmes de couple, « tout jeter à la benne n’est pas forcément une bonne idée non plus. Cela peut indiquer que l’on souhaite au plus vite oublier cette histoire et donc qu’elle nous a souvent marqué plus qu’on ne le croyait ». Donc si quelques photos trainent encore ici et là, entre les pages d’un livre ou dans une armoire entre les autres photos de vos ex, c’est plutôt normal. Mais les tirages papiers de vos photos souvenirs ne sont que la partie émergée de l’iceberg.

Le grand gouffre numérique

Les photos d’anniversaire, de vacances, de week-end, de soirées en amoureux… Disséminées sur Facebook, Flickr, Instagram et dieu sait quel autre réseau social. Il vous a même semblé apercevoir une des photos que vous aviez prise sur Meetic ! « Je conseille toujours à mes patients de faire attention aux traces qu’ils laissent sur les réseaux sociaux, pointe Jérôme. Si vous êtes grand consommateur de ce type de média, vous risquez d’être confronté régulièrement à des souvenirs de votre relation alors que vous ne l’avez pas choisi ». Si vous aviez pris l’habitude d’étaler votre bonheur à la face du monde, le retour de bâton peut s’avérer brutal.

Il faut compter sur ses amis

« Certaines personnes m’ont raconté des horreurs, raconte Julie, comme quoi de toute manière on n’allait pas ensemble. Dans le but de me réconforter, j’imagine, mais ça n’aidait pas trop ». Soyez donc sûre de prévenir vos amis les plus proches en leur demandant de faire un petit peu de ménage sur leur mur Facebook et ailleurs. Si vous aviez des amis en commun, la situation peut-être difficile pour eux aussi, ne pratiquez pas non plus la politique de la terre brûlée. Vous avez le droit de garder des souvenirs, ne serait-ce que pour vous servir de leçon et éviter d’avoir à affronter une nouvelle fois les mêmes difficultés.

Rafaële Réal © Pampa Presse

Questions de Yahoo Pour Elles