Chômage : gare à la radiation de Pôle Emploi pendant les vacances

Si les vacances d'été battent leur plein, nombreux sont les demandeurs à craindre d'être radiés des listes du Pôle Emploi. En effet, l'année dernière, ils sont 48 000 à avoir vu leurs allocations suspendues en leur absence.    Chômage : gare à la radiation de Pôle Emploi pendant les vacances


Alors que les salariés français trépignent à l’idée de partir en vacances, la période estivale peut être un cauchemar pour les chômeurs. En cause, le risque de radiation des listes de demandeurs du Pôle Emploi.

En juillet 2011, un mois après le lancement de la dématérialisation des courriers, le nombre de radiations avait en effet fait un bond de 25,1  avec près de 48 000 personnes rayées des listes, selon les chiffres du Pôle Emploi. Or, cette sanction généralement prononcée à l’encontre des personnes manquant à leurs obligations (absence à une convocation, recherche d’emploi insuffisante, etc.), implique, dans la plupart des cas, la suspension des allocations chômage pendant deux mois, au moins.

C’est pour éviter ce phénomène que, cette année, les associations appellent les chômeurs à la plus grande vigilance. Evoquant une période de vacances « propice aux mauvais coups », pour les chômeurs qui s’absentent, les associations qualifient en effet la dématérialisation de « piège ». Leurs forums recensent des dizaines de témoignages de demandeurs d’emploi narrant la même histoire : quelques semaines après avoir communiqué leur e-mail, ils découvrent qu’ils ont été radiés, l’avertissement préalable ayant atterri via le site de Pôle emploi dans un « espace personnel » virtuel dont ils ignoraient l’existence.

« Il y a près de 500 000 radiations par an, dont un quart par erreur. Du coup, on devient un peu parano, on se dit que tout ce qui peut contribuer à soulager les chiffres est bon », explique Sophie Hancart, du site Actu Chômage, qui appelle également les chômeurs à la prudence. Quant à Jean-Louis Walter, le médiateur national, il affirme avoir « en mémoire ce qui s’est passé l'été dernier » et veiller à « essayer de (...)

Lire la suite de l'article sur terrafemina.com

Six mois dans l’enfer du Pôle Emploi, avec Marion Bergeron
Chômage : à quelle aide puis-je prétendre ?
Au chômage ? Ne baissez pas les bras !
Pôle Emploi se met aux mails