Ces trucs de filles qui font fuir les hommes

Ces trucs de filles qui dégoûtent les hommes

Mesdames, certaines choses que nous pensons être à la source de notre féminité peuvent avoir un effet diamétralement opposé sur les hommes.

Nous avons toutes nos petits « trucs » capables de nous rendre irrésistibles… Jusqu’à ce que nous tombions sur un homme qui nous fait comprendre qu’un des « trucs » en question est en fait loin de nous plus désirable, et qu’il produit même l’effet inverse !

Le soutien-gorge rembourré

Grand prix de la vraie « fausse bonne idée », ces soutien-gorges ne seraient guère appréciés par la gent masculine. «Pourquoi porter des machins pareils ? » s’exclame Ivan, 28 ans « les femmes pensent vraiment qu’on ne les remarque qu’à cause de leur poitrine ? » « A un moment il faudra bien l’enlever de toute manière, ajoute Paul, 35 ans, et là, gare à la désillusion ». Si mentir sur son physique n’est pas toujours la meilleure méthode, nous rappellerons à ces messieurs qu’il est devenu très difficile de trouver des modèles de soutien-gorges dénués du moindre rembourrage.

Parfum de femmes

Autre coupable tout désigné : le parfum. Cette douce fragrance qui vous permet d’enivrer n’importe quel homme… Détrompez-vous. « J’ai parfois l’impression qu’elle se renverse tout le flacon sur la tête » nous dit Alexandre, 23 ans, « j’en viens à me demander si elles en mettent pour nous attirer ou pour nous repousser ». Les parfums capiteux sont rarement appréciés de ces messieurs et ils peuvent parfois avoir des effets inattendus : « c’était un homme que j’avais croisé en soirée, sa première remarque ? Tu as le même parfum que ma mère ! » confie dépité, Sarah, 27 ans.

Faux plans et faux bronzage

Vous en avez assez d’avoir l’air d’un cachet d’aspirine ? Voire même de tourner verdâtre à la fin de l’hiver ? C’est normal, mais évitez de tomber dans le travers opposé, car les hommes ont une tolérance réduite aux UV. « Elle ressemblait purement et simplement à une carotte. La première fois que je l’ai vue, j’ai cru qu’elle était malade, se souvient Ghislain, 37 ans. J’ai dû lui expliqué que j’étais assez grand pour supporter la pâleur chez une femme, ça me donnait envie de l’emmener en vacances, pas à l’hôpital ».

Trop de maquillage nuit au dialogue

« Je ne comprends pas que des femmes pensent encore qu’elles peuvent plaire en se déguisant en tableau abstrait », sourit Damien, 24 ans, « l’abus de maquillage est définitivement un répulsif : soit une faute de goût, soit un camouflage pour un défaut majeur. »En la matière, la tendance est en effet plutôt au naturel et au discret. Rien ne vous empêche de rehausser votre maquillage avec un trait de mascara un peu appuyé ou un rouge à lèvres flamboyant mais évitez de cumuler les deux ! Si ces messieurs apprécient majoritairement la coquetterie, ils ne sont qu’une infime minorité à plébisciter l’outrance.

Questions de Yahoo Pour Elles