Ces pays où les femmes vivent mieux !

Ces pays où les femmes vivent mieux !

Pas moins de 135 pays ont été passés au crible pour la grande enquête « Global Gender Gap Report » du World Economic Forum. L’objectif ? Désigner les pays où il fait bon d’être une femme ! 14 indicateurs ont été évalués, selon quatre domaines clés : Les opportunités économiques, la qualité de l’éducation, la santé et la vie politique. Une note a ensuite été attribuée pour chacun des indicateurs, déterminant une note globale et donc, un classement.

Islande (1ère place)

C’est le pays qui reçoit la meilleure note du classement, en raison d’une égalité quasi parfaite entre les hommes et femmes dans tous les domaines clés. Cette année encore, les pays nordiques s’offrent les sommets du podium, puisque la Finlande et la Norvège suivent de près… Investissements massifs dans la santé et l’éducation des femmes, parité dans les domaines économiques et politiques, ce sont les pays où la parité est une priorité !

France (57ème place)

La France perd deux places dans le classement annuel. Si récemment 53% des Françaises considéraient la France comme un pays sexiste, elles ne sont pas loin de la vérité : Les femmes y sont moins nombreuses dans les postes à responsabilité. D’après l’Observatoire de la parité entre les femmes et les hommes, seulement deux femmes (pour dix hommes) siègent aux conseils d’administration d’entreprises du CAC 40.

Allemagne (13ème place)

Moins deux places depuis l’année dernière, mais rien de grave puisque l’Allemagne fait partie des pays où les inégalités hommes/femmes sont les plus basses. L’accès à l’éducation et la participation à la prise de décision politique y sont favorables pour les femmes. C’est d’ailleurs un luxe européen, puisque le continent européen domine les vingt premières places du classement (Luxembourg à la 17ème place, Suisse à la 10ème place, Royaume-Uni à la 18ème place…).

Etats-Unis (22ème place)

Cinq places de moins pour le géant américain, pénalisé par le faible pourcentage de femmes occupant des postes de prise de décisions politiques. Du côté de l’Amérique latine, C’est le Nicaragua qui s’en sort le mieux avec une 9ème place au classement mondial. Le Brésil, lui, progresse de 20 places grâce à des avancées majeures dans l’éducation primaire et le nombre de femmes nommés à des fonctions ministérielles et se hisse à la 62ème place.

Japon (101ème place)

Trois places de moins suffisent à faire basculer le Japon en dehors des cent premiers pays du classement. En effet, les Japonaises sont en infériorité numérique dans les rangs des universités (48%) et seulement 67% d’entre elles parviennent à décrocher un travail, le plus souvent à temps partiel ou sous-payé.

Grèce (82ème place)

C’est le pays qui peut se vanter de la pire dégringolade. En effet, la Grèce chute de 26 places par rapport au dernier classement. Au sommet d’une crise sans précédent, la Grèce souffre de plein fouet des inégalités. La WEF rappelle à ce titre que la réduction de l’écart entre hommes et femmes est une donnée primordiale pour assurer la croissance économique d’un pays.

Tchad (133ème place), Pakistan (134ème place), Yemen (135eme place)

Ils enregistrent les pires notes du classement et témoignent des plus grandes inégalités homme/femme à travers le monde. Malheureusement, comme l’a fait remarquer le porte-parole du World Economic Forum, aucun pays du Moyen Orient ou de l’Afrique du Nord n’a trouvé sa place dans les 100 premiers pays du classement.

Enfin, si vous souhaitez découvrir qui sont les 20 pays où il fait bon d’être une femme, c’est du côté des 20 premières places du classement mondial qu’il faudra se tourner :

1er – Islande
2ème – Finlande
3ème – Norvège
4ème – Suède
5ème – Irlande
6ème – Nouvelle-Zélande
7ème – Danemark
8ème – Philippines
9ème – Nicaragua
10ème – Suisse
11ème – Pays-Bas
12ème – Belgique
13ème – Allemagne
14ème – Lesotho
15ème – Lettonie
16ème – Afrique du Sud
17ème – Luxembourg
18ème – Royaume-Uni
19ème – Cuba
20ème – Autriche