Egalité, par Judith Silberfeld


















Le 10 septembre 2011, à Montreuil, Sophie a épousé Sarah. Non, la France n'a pas ouvert le mariage aux couples gays et lesbiens pendant que vous étiez occupé-e à vous inquiéter de son triple A. En juin, pour la première fois, la question de l'ouverture du mariage à tous a été débattue à l'Assemblée nationale. Sans surprise, la proposition de loi déposée par le groupe SRC a été rejetée par les député-e-s. Et ce, bien qu'une majorité de Français-e-s soient favorables à une évolution du droit en ce sens.

Si Sophie a pu épouser Sarah, c'est parce qu'aux yeux de la loi, Sophie est un homme. Sophie fait partie de ces personnes qui effraient tant Hervé Mariton et les quelque 110 parlementaires qui ont exigé (sans succès pour cette année) que soient retirés des manuels de SVT destinés à certaines classes de Première les quelques paragraphes évoquant l'identité de genre. Des personnes dont le genre et le corps dans lequel elles sont nées ne correspondent pas. Des personnes dont la France exige encore trop souvent qu'elles soient stérilisées avant de les autoriser à changer d'état civil, en flagrante contradiction avec les recommandations du Commissaire aux droits de l'Homme du Conseil de l'Europe Thomas Hammarberg. Comme si elles étaient atteintes d'une maladie héréditaire qui pourrait décimer l'humanité. Et sans penser qu'elles ont peut-être déjà eu des enfants avant de débuter leur transition.

Parmi ces personnes, il y a aussi Delphine Ravisé-Giard, qui en 2010 s'est vu refuser son changement d'état civil. L'argument du procureur? «L'absence de pièces démontrant l’irréversibilité du processus du fait d’une hormonothérapie et d’opérations plastiques telles que, par exemple, la pose de prothèses mammaires», en clair parce qu'elle n'avait pas de seins. Dans quelle société étriquée, apeurée devant la diversité, les seins font-ils la femme?

La discrimination que subit Sophie dans sa vie de tous les jours (essayez de trouver du travail, de payer par chèque, de voter ou juste de retirer un paquet à la poste quand votre pièce d'identité ne correspond pas à votre apparence) lui a, paradoxalement, permis d'accéder à ce qui, pour la majorité des gens, est devenu si banal qu'ils sont de plus en plus nombreux à s'en passer : la possibilité d'épouser la personne qu'elle aime. Comme le rappelle la nouvelle campagne participative d'Act Up-Paris, l'Espagne, la Belgique, les Pays-Bas, l'Islande (dirigée par une lesbienne mariée) notamment ont ouvert le mariage aux couples de même sexe sans conséquence dramatique (l'Espagne a même remporté la Coupe du monde de foot). La France, pays des droits de l'Homme, un temps en avance avec le pacs, fait aujourd'hui figure de vilain petit canard à la traîne. La donne changera-t-elle enfin en 2012?

Après 10 ans à Têtu, dont 7 en temps que rédactrice en chef adjointe, Judith Silberfeld, 40 ans, a cofondé Yagg, à la fois site d'information, réseau social et plate-forme de blogs lancé en novembre 2008. Elle en assure la rédaction en chef.