Le blog de Gonzo

Twitter est-il encore un lieu de drague ?

C'était pas vraiment une question, c'était pour vous faire cliquer dessus. Évidemment, Twitter restera toujours un lieu de drague, comme tous les réseaux sociaux, comme tous les lieux de rencontre, tant qu'il y aura des célibataires sur Terre ; d'après les statistiques, ils sont nombreux et c'est pas près de s'arrêter — à moins d'une météorite.

Les gens qui sont sur Twitter (environ 5 millions de comptes en France, dont 2-3 millions actifs — il est loin le temps où le réseau social était une niche pour journalistes et communicants) se retrouvent par cercles d'amis, et ces cercles ont tendance à se refermer sur eux-mêmes, par habitude, facilité ou par sécurité. Si bien que des timelines peuvent ne jamais croiser d'autres timelines, et vivre ainsi en semi-indépendance, ce qui confère à certains l'idée qu'ils sont un pôle d'attractivité alors qu'ils ne sont que des twittos perdus dans la jungle de Twitter.

Quand on arrive dans ces cercles, c'est comme lorsque qu'on rencontre un groupe d'amis dans un bar, si le courant passe, les affinités se créent et on est amené à se revoir, surtout si les échanges se poursuivent en DM (message privé), à l'abri des regards/concurrents indiscrets. C'est ainsi que les amitiés se créent sur ce réseau, qu'on se drague, que les histoires d'un soir commencent, que les couples se forment.

Le problème vient du fait que le twitto est fainéant, et se contente souvent de rester dans son cercle comme dans sa vie offline, et plus le temps passe, moins il découvre de gens. Et quand une personne extérieure débarque dans sa communauté virtuelle, au hasard des retweets dans sa timeline, c'est la guerre en DM. Car, quand on pense découvrir quelqu'un, on est souvent qu'un dossard de plus.

Alors Twitter est-il encore un lieu de drague ? Pas si l'on s'enferme dedans, pas si l'on se contente de rester entre amis, même en ayant ce qu'on appelle "un gros compte", censé attirer plus de gens. Ces cercles qui le composent sont infinis, il suffit d'avoir le courage de s'y frotter au lieu de rester entre amis jusqu'à la consanguinité. Twitter suggère bien des comptes à suivre, mais ce ne sont que des comptes certifiés ou connus, qui planent finalement au-dessus de tous les autres.

Il n'y a malheureusement pas de méthode puisque pour le moment Twitter ne suggère pas de "petits comptes" par affinité, il faut oser se bouger et aller voir ailleurs, plonger dans l'inconnu, comme si l'on changeait de bar, ou d'habitude, pour repartir de zéro.

Dernières vidéos