Le blog de Gonzo

Les pickup artists, ces vendeurs de voitures d’occasion

Popularisés depuis quelques années par le succès du livre de Neil Strauss, The Game: Penetrating the Secret Society of Pickup Artists, les pickup artists, littéralement les "artistes de la drague" envahissent internet avec leurs vidéos, blogs et surtout avec leurs séances de coaching et leurs techniques (payantes) pour séduire les filles.

La drague est pour eux un sport, une passion, un art, la femme est réduite au statut de cliente à séduire afin de flatter leur égo. Si vous pensiez que la drague était déjà un exercice pénible à subir ou à pratiquer, vous avez maintenant en face de vous, des hommes dédiés corps et âme à cette pratique. Plus pénibles que des vendeurs dans un magasin qui vous collent aux baskets pour vous vendre des vêtements dont vous n'avez pas besoin, les pickup artists ont atteint le dernier stade de la lourdeur, celle qui mixe techniques commerciales de vente, manipulation psychologique et séduction. Des escrocs de l'amour, des vendeurs de voitures d'occasion.

Vous n'existez plus qu'en tant que cible, que clientes et eux comme leur propre produit. On les croise heureusement plus souvent sur internet où ils distillent leurs conseils et vendent leurs services à des pauvres hommes désoeuvrés, souvent malheureux ou timides, qui apprennent leurs techniques — certes efficaces — mais terriblement fatigantes. Les pickup artists ressemblent aux sites de rencontre, ils vous persuadent d'un désir qui n'existe pas — la belle arnaque.

Est-ce de la jalousie de les voir piquer les filles ? Non, ces types sont juste agaçants, ils sont des commerciaux de l'amour, ils sont l'enfer au coin de rue, au café, en club. Je préférerais mille fois redevenir puceau que de devenir pickup artist et de tricher pour jouir de la seule satisfaction de récupérer un numéro de téléphone. Car n'allez pas croire que leur but ultime est de chercher l'amour, non, il s'en moque, il veut juste récupérer un numéro, un lendemain, un peut-être. L'unique but chez eux est de prouver que leurs techniques fonctionnent, bien souvent par politesse afin de s'en débarrasser au plus vite, ou alors chez les femmes trop naïves et facilement manipulables. L'amour n'existe pas chez eux, les sentiments ne se marient guère avec leur business.

Vous pensiez qu'ils servaient à reprendre confiance ? Non, seulement à se faire de l'argent.