Le blog de Gonzo

La femme parfaite existe-t-elle ?

A Serious Man - the Coen brothers

Mettons fin rapidement au suspens, la réponse est évidemment non mais comme une belle fonction, elle tend vers l'infini, l'absolu, l'idéal. La question n'étant pas de savoir qu'elle est la femme idéale, mais celle qui nous correspondra le mieux, ce qui rajoute une autre problématique (c'est-à-dire nous) dans cette équation déjà bien compliquée.

La femme parfaite (ou ce qui pourrait lui ressembler) n'existe qu'à travers nous-même, elle n'existe pas en tant que telle comme une entité parfaite qui traverserait la rue. Si elle existe pour l'un, elle ne le sera pas pour l'autre, elle n'existe donc pas comme un être absolu. C'est rassurant d'un certaine manière, on n'a plus à envier la femme des autres, ce qui pourrait mettre fin à pas mal de conflits.

Le principal problème vient du fait qu'on cherche la similarité alors qu'il vaudrait mieux chercher la complémentarité. La femme parfaite existe par les liens qui se tissent entre deux personnes, pas dans un miroir réfléchissant ses propres désirs, c'est dur pour l'égo de comprendre ça, mais c'est ainsi que ça marche. Et c'est aussi pour ça qu'elle est si compliquée à trouver, car il est difficile de chercher ce qu'on ignore encore.

Elle ne se trouvera donc pas en cochant des cases sur un site de rencontre, ni dans notre reflet, ni chez les autres. La femme parfaite est celle dont les atouts convergent avec les nôtres pour créer une entité unique et forte, appelez ça l'amour, mais alors avec un énorme A, dans le sens de passion unique, symbiose totale et immortelle — c'est plutôt rare.

Pour la trouver, pour l'atteindre, il faudra donc être rudement patient, donner sa chance à tout le monde, tout en sachant ce qu'on veut, en prenant garde à ne pas trop se rechercher à travers, c'est donc quasiment mission impossible, on ne peut alors que tendre vers elle. La bonne question à se poser est : quand faut-il s'arrêter de chercher ? Ou se situe la limite ? Qu'est-ce que la satisfaction ?

On peut la chercher pendant une vie, ou se tromper tout le long, la femme parfaite - en admettant qu'elle existe vraiment - sera toujours à portée de main tout en étant intouchable car il y aura toujours mieux plus loin, et ainsi de suite jusqu'à faire le tour de la Terre. Alors, il ne faut pas chercher la femme idéale, mais juste la bonne, c'est certes moins ambitieux, mais également moins frustrant.