Le blog de Gonzo

Je ne sais pas draguer, mais je le vis bien

Quand t'es timide, aborder une fille c'est comme téléphoner à une administration en anglais, tout en étant filmé devant deux cent personnes ; soit la définition d'un sérieux problème. Ou se jeter dans le vide avec un parachute, le genre de situation qui à priori semble sécurisée, mais reste assez compliquée à imaginer pour les anxieux sociaux (et les gens qui ont le vertige).

Dans le top 3 des priorités de la vie, les filles arrivent juste après manger et dormir. Comment faire quand on est timide ? Faut-il absolument apprendre à draguer pour choper, devenir un Pick Up Artist et considérer les filles comme un défi ou de la marchandise ? Bof... Pour ceux qui n'ont pas envie de se transformer en escrocs, il existe une solution simple, gratuite, certes un peu longue mais qui a fait ses preuves : attendre, ne rien faire, les doigts de pied en éventail sur les plages du silence.

La timidité ne part pas avec du savon, elle est là, ancrée, indécrottable, collée ; elle vous suit comme de la poisse. C'est un terrible état, parfois un handicap social, certains la combattent, traînent dans les bars et deviennent vite lourds, d'autres tentent de se faire du mal en s'improvisant Don Juan... Le constat est souvent amer : gauche et maladroit, le timide qui se lance dans la grande aventure de la drague se prend inévitablement les pieds dans le tapis.

Les filles aiment bien les timides parce qu'ils ne savent pas draguer, je ne suis pas vraiment certain de cette vérité, mais au moins elle rassure. Pourquoi se forcer à être quelqu'un d'autre quand il suffit d'attendre ? La patience est une vertu, et surtout elle fait le tri. L'important n'est pas d'accumuler des filles comme un tableau de chasse pour flatter son égo et épater les potes, on peut aussi laisser une chance au temps de jouer son rôle de filtre, et faire venir à nous les personnes de qualité. Les filles motivées, qui écartent les garçons trop sûrs d'eux, pour aller voir du côté de ceux qui se cachent.

L'attente est une solution de facilité mais ça sera toujours moins disgracieux que de s'essayer à la drague quand on n'en a pas les capacités. Pendant que les autres partent en chasse, les timides restent dans leur coin à attendre ; le vent qui souffle apportera sans nul doute une jolie fille égarée, prête à apprécier la douceur du silence.