Le blog de Gonzo
  • Vine Application

    A chaque nouveau réseau social, ses nouveaux usages, ses nouvelles pratiques. Un des réflexes des early adopters est de tester leur potentiel de drague. Sur Instagram, on sait qu’un cœur lancé sur une photo équivaut souvent à un poke sur Facebook, et il ne lui manque d’ailleurs plus qu’une messagerie privée pour le transformer en site de rencontre parallèle. Qu’en est-il de Vine, nouveau service d'hébergement de vidéos de courte durée par Twitter, lancé le 24 janvier dernier ?

    6 secondes chrono

    Le principe de Vine est aussi simple que celui de Twitter, sauf qu’au lieu d’écrire un message de moins de 140 caractères, on envoie une vidéo de moins de 6 secondes, qui sur le principe d’un gif animé, tourne en boucle, avec ou sans le son. Il suffit d’appuyer sur l’écran de son smartphone pour enregistrer une vidéo, puis relâcher pour mettre en pause l'enregistrement, puis continuer jusqu’à obtenir une vidéo présentable, plus ou moins pertinente selon votre degré d’ingéniosité ou de

    En lire plus »de Rencontre : comment draguer en 6 secondes chrono ?
  • yolo meme ironic never head of it

    W9 vient de déprogrammer YOLO, son émission de script reality à cause de ses mauvaises audiences. Si le programme frôle le néant absolu d'intelligence, il a au moins le mérite de mettre en avant un terme utilisé sur internet depuis quelque temps, l’acronyme YOLO pour “You Only Live Once” (on ne vit qu’une fois) ; mais en lui ôtant au passage son véritable sens.

    Un double sens de lecture

    YOLO est apparue pour la première fois en 2004 sur une ligne de tee-shirts lancée par l’animateur Américain Adam Mesh, on la retrouve également dans une campagne de pub pour le groupe The Strokes en 2006, ainsi que sur différent supports sans que l'expression devienne pour autant populaire. Il faut attendre le 23 octobre 2011 pour qu’elle se démocratise grâce à Motto, morceau du chanteur Drake qui le place en évidence sur son refrain :

    You only live once, that's the motto, yolo (Tu ne vis qu’une fois, c’est la devise, yolo)

    Propulsée par la force de Twitter, YOLO fait alors vite le tour d’internet et

    En lire plus »de De quoi YOLO est-elle vraiment l’expression ?
  • C’est un fait, les jeunes ont tendance à délaisser Facebook pour des réseaux sociaux jugés plus cools comme Tumblr ou Twitter (les 15-25 ans représentent plus de 20% de Twitter en France). Sur ce dernier réseau social, on remarque un changement comportemental notable chez certains utilisateurs, une liberté d’expression propre à la fougue adolescente et au besoin de provoquer. Mais derrière cette apparente liberté se cache d’autres habitudes qui ne sont pas de leur âge, transformant insidieusement Twitter en maison de retraite pour jeunes.

    Râler comme des petits vieux

    Si le sport national en France est de râler, Twitter en est sa terrible caisse de résonance. Du matin au soir, les timelines voient défiler des nuées de tweets incendiaires contre tout, tout ce qu’il est possible d’imaginer, de clashs gratuits en réflexions à l’emporte-pièce, on sacrifierait un saint pour le plaisir d’un bon tweet. Les jeunes ne sont pas en reste, ils crient même plus forts que les autres dans cet immense

    En lire plus »de Twitter, maison de retraite pour jeunes
  • Internet et le téléphone sont-ils en train de tuer le papier ? En 2011, les français ont envoyé plus de 500 milliards d’e-mails (hors spam),147 milliards de SMS ou MMS (en progression de 42% sur un an) contre “seulement” 14,3 milliards de courriers (hors publicités ou colis), dont le marché en volume baisse constamment depuis plusieurs années (-3,6% en 2010 et -3,2% en 2011). Face à la suprématie de l’informatique, aux nouveaux usages (smartphones et tablettes en tête) et à l’informatisation de l’administration, où se cachent les derniers résistants des lettres manuscrites ?

    On communique plus mais sans plume

    Les arbres se réjouissent en tout cas de cette nouvelle, même si l’impact sur la planète du courrier électronique n’est pas non plus négligeable en terme d’émissions de CO2 (13,6 tonnes pour une entreprise de 100 employés par an). Les étudiants aussi, plus besoin de retaper leurs notes puisqu’ils amènent en grande majorité leur ordinateur en cours et l’écriture manuscrite sera

    En lire plus »de Quel avenir pour l’écriture manuscrite ?
  • Pimiento Cheese Burgers - fforfood

    Notre vision de la cuisine et de la nourriture a changé depuis quelques années, particulièrement depuis l’expansion d’internet et grâce au pouvoir des réseaux sociaux. Nous sommes passés de la cuisine de grand-mère (transmission orale et recettes austères) à l’esthétisation et la théâtralisation de celle-ci, où le plaisir de l’oeil supplante le plaisir gustatif. Ce culte autour de l’image culinaire, c’est le concept de food porn.

    Un sens qui a glissé avec internet

    Si à l’origine le terme “food porn” faisait référence à la présentation des aliments dans la publicité de manière quasi-érotique (rappelez-vous cette publicité pour une célèbre marque de chocolat), son sens a glissé pour désigner essentiellement l’excitation et la fascination qu’exerce sur nous la nourriture. Le plaisir presque physique que nous avons à la regarder.

    Car il n’est point question ici de pornographie en tant que telle, mais bien du pouvoir d’attraction qu’exercent sur nous ces images. Vous ne verrez donc pas de

    En lire plus »de Tendance : quand la nourriture devient une obsession
  • Une petite mutation s’est opérée récemment dans l’usage que nous faisons de Facebook. Depuis plus d’un an - peut-être davantage - des gens (principalement des femmes) inscrits depuis des années sur le réseau social sous leur propre nom ont commencé à en changer pour un pseudo. Une pratique que Facebook n’encourage pas, bien au contraire, l’idée à terme étant de transformer les comptes Facebook en véritables passeports pour internet.

    Paramètres généraux du compte sur Facebook

    Qui sont ces femmes qui ont décidé de repasser dans l’anonymat après plusieurs années de confiance allouées à Mark Zuckerberg ?

    Le stalking, réflexe comportemental

    Elise, fraîchement arrivée sur le marché du travail vient de changer son vrai nom pour un pseudo sur Facebook après cinq ans sans se cacher. La raison évoquée est assez simple : garder un espace de liberté pour ne pas être stalkée par de futurs employeurs qui verraient d’un mauvais oeil certaines de ses activités ou le fait qu’elle fasse ouvertement la fête le week-end.

    “C'est important dans la

    En lire plus »de Pourquoi les femmes changent-elles d’identité sur Facebook ?
  • Alfred Kinsey, professeur d'entomologie et de zoologie, décédé en 1956, se rendit célèbre par la publication de deux études sur le comportement sexuel de l’homme et de la femme en 1948 et 1953. Des études qui démontrèrent que les différentes orientations sexuelles des Américains, et a fortiori du reste de la planète, n’étaient pas mutuellement exclusives. Partant de constat, il créa l’échelle de Kinsey, une graduation de notre orientation sexuelle de 0 à 6 de l’hétérosexualité exclusive à l’homosexualité exclusive avec ses nuances respectives.

    Echelle de Kinsey

    Si cette échelle est toujours d’actualité, un autre concept inventé par la sociologue américaine Laurie Essig est apparu au début des années 2000, le concept de flexibilité sexuelle. On n’est rarement à 0 ou 6, ni à 3, ou vraiment 2 ou 1 tous les jours, on est fait de nuances et de dégradés et qui peut se targuer d’être foncièrement hétéro sans aucun penchant homo, même lointain, ou caché, ou être parfaitement bisexuel ou homosexuel ? Peu de

    En lire plus »de Êtes-vous hétéroflexible ?
  • Que retenir de 2012 si ce n’est que l’année fut pénible ? Coincé dans le grand huit des émotions, à subir et à pester dans les virages, on avait beau tenter de crier pour se rassurer, rien de très plaisant en est vraiment sorti. Année de transition politique, de tension sociale, de crise ; le terrain était plus propice à l’affrontement qu’à la douceur. Ainsi l’année s’est écoulée avec les dents serrées, de manière individualiste et agressive.

    Le tant attendu summer of love, censé refaire surface chaque année dès le printemps depuis l’année 67, nous a encore fait faux bond et a noyé notre espérance. 2012, cette sale année, la faute à pas de chance, à une erreur de calcul, à un alignement des planètes avorté. On pourrait rejeter la faute sur ces pauvres Incas qui n’ont rien fait, mais l’erreur est commune et partagée, nous sommes tous responsables de ces tensions, de cet amour qui ne vient pas.

    Sauf que tout ça est enfin derrière nous, et l’amour total devrait enfin pouvoir régner .

    En lire plus »de L’unique (bonne) résolution de l’année
  • Bjork - All Is Full Of Love

    On nous bassine avec la prétendue fin du monde qui doit arriver vendredi à un moment ou à un autre, une chose est sûre c’est qu’il n’en sera rien ; on peut donc passer à autre chose et enfin penser au futur. Que nous réserve-t-il, de quoi sera faite notre sexualité dans dix, quinze, trente ans ? S’il est pour le moment encore impossible de voyager dans l’espace-temps, on peut tout de même tenter d’anticiper l’avenir, qui n’est que le résultat des prémisses du présent.

    Si la sexualité aura du mal à se réinventer toute seule, la technologie va pouvoir lui venir en aide. L’industrie du plaisir nous promet monts et merveilles pour rendre le sexe plus fort, intense et varié. C’est déjà le cas, mais nous n’en sommes qu’aux balbutiements d’une sexualité où humains et machines s'entrelaceront ; le sexe dans le futur se fera avec l’aide d’objets connectés, d’artifices et de substituts toujours plus organiques. C’est la promesse d’une révolution sexuelle qui a déjà commencé.

    Une sexualité

    En lire plus »de Quelle sexualité nous réserve l’avenir ?
  • Avec un taux de natalité de 12,72 naissances pour 1.000 habitants et de fécondité de 2,01 enfants par femme (c'est précis ces choses là), la France est vice-championne d'Europe des naissances, seule l'Irlande nous passe devant, mais de peu. Tous ces bambins qui viennent au monde dans l'Hexagone chaque année ne se repartissent pas de manière équitable sur le calendrier, il s'avère que ça bouchonne pas mal fin septembre. Que se passe-t-il ?

    Il faut remonter 265 jours plus tôt (période de gestation moyenne chez l'humain) pour tomber pile pendant les fêtes de fin d'année. C'est donc entre Noël et le jour de l'an que les enfants sont le plus conçus (deux fois plus que pendant le reste de l'année), et ce n'est pas une étude farfelue qui le dit mais bien le très sérieux INED : Institut Supérieur d'Etudes Démographiques.

    «Les couples cherchant à concevoir (donc non utilisateurs d'une méthode contraceptive) sont alors probablement plus nombreux à être réunis. De ce fait, et aussi en raison des

    En lire plus »de C’est Noël : faites des bébés

Pagination

(46 articles)