Que faire du mec d’avant les vacances ?

C'est toujours comme ça. On rencontre toujours LE mec juste avant les grandes vacances (on m'a dit qu'on disait plus grandes vacances depuis qu'on a genre, 15 ans, mais bon, je vois pas ce qu'on peut dire d'autre. Et puis je vois pas où est le problème). On passe 1 semaine, 1 mois voir 2 mois entiers avec le nouvel élu de notre cœur, celui qu'on a rencontré un soir où il faisait encore jour, on court les terrasses, on mange de la glace même si ça fait mal aux dents, on dort sur les draps parce qu'il fait chaud, on prévoit un ou deux week-ends piscine chez des copains et puis BAM, y'a vacances.

Bye bye

Le plus incroyable dans cette histoire c'est que les grandes vacances, c'est quand même le moment qu'on attend le plus dans toute l'année (à part Noël et les soldes), on décompte les jours, et on s'imagine tous les trucs cools qu'on va faire. Enfin sauf quand on a un mec qui nous met des papillons dans le ventre depuis quelques semaines. Dans ce cas, on a soudainement plus du tout envie de partir nulle part. On passerait même l'été dans le métro parisien avec lui. Enfin n'exagérons rien.

Bref, c'est toujours un moment un peu bizarre parce qu'on a déjà chacun des plans de son côté. Jamais au même endroit, jamais au même moment, jamais avec les mêmes gens. Du coup on comprend vite (dans le pire des cas, parce que j'aime être dramatique) qu'à part deux, trois jours fin juillet, début août, on va pas se voir pendant 2 mois, grosso modo. Et ne pas se voir pendant deux mois alors que ça fait même pas deux mois qu'on se bisoute, c'est absurde. A moins de savoir, en moins de deux mois que c'est le bon, et dans ce cas-là, c'est vous qui êtes absurdes, mais c'est un tout autre sujet.

Alors qu'est ce qu'on fait ? On en parle. Enfin ça va, on en parle détendus et on garde à l'esprit que non, ce n'est pas comme si notre mari partait à la guerre, sans téléphone portable.

On arrive donc à ce moment un peu gênant, un peu décisif où plusieurs options sont envisageables :
- On tente le tout pour le tout et on propose à l'autre de lâcher ses vacances pour venir avec nous. A moins qu'il l'ait fait avant vous (dans ce cas-là, épousez-le).
- On se dit que ce qu'il se passe à la plage reste à la plage et on se revoit, bronzés à la rentrée.
- On se dit que ... si c'est notre destin, ben on se retrouvera en septembre sans aucun doute.
- On s'ajoute mutuellement à nos numéros préférés et on s'appelle pour se raconter qu'on a pris un gros coup de soleil sur le genou et que cette année, le poisson est bon.
- On se dit bye bye. Bonnes vacances. Dommage.