Londres, le fashion désastre

Je reviens de Londres et j'ai sérieusement besoin d'extérioriser. Là-bas, toutes les filles portent des brassières comme si les années 80 s'étaient jamais terminées et des poom poom shorts que même ta culotte elle est plus couvrante. Je vous jure j'ai pas compris. J'ai passé 48h à aller d'hallucinations en "HAN mais la meuf elle est sortie comme ça dans la RUE ?" Enfin non, pire en fait, j'ai passé 48h dans le clip de Call on me version pâle, pleine de cellulite et sans string apparent (encore heureux).
A moins que ça ne soit le look que vous recherchiez ...
A croire que les JO leur ont fait un choc terrible, un choc qui leur a fait perdre leur sens de la mode, du bon goût (ça, c'était bien avant les JO en fait) et de la bienséance. Enfin, je trouve pas d'autre explication en tout cas.

OK je fais un peu ma fashion naïve là, j'ai bien compris en feuilletant les magazines de ces 6 derniers mois que la brassière en mode mini-débardeur ou maxi soutif c'était top tendance, que le short-même-ta-culotte-elle-est-plus-couvrante c'était LA pièce de l'été et que si tu n'avais aucun des deux dans ton armoire d'été (oui, dans mes rêves, j'ai 4 armoires, une pour chaque saison. En vrai, j'ai une armoire, des boîtes sous mon bureau et des chaussures dans mon étagère de bouquins) tu passais carrément à côté de 2012. Autant vous dire que je suis passée à côté de 2012 et que j'attends 2013 avec impatience.

Bien sur, j'ai remarqué les quelques modeuses téméraires des coins branchouille de Paris qui se sont timidement essayées à ces modes qui auraient du rester dans les archives des années 80. D'ailleurs je leur dis bravo, respect, c'est super d'acheter ce qu'il reste au fond des cartons "tout doit disparaître" et d'oser le porter en public.

Je sais, vous pensez que je suis une blogueuse rabat-joie. En fait c'est tout le contraire. J'ai une fashion conscience aiguë et un entourage modeux sévère qui m'ont fait comprendre qu'en matière de mode, c'était comme pour les hommes, c'est pas parce que ça fait bien sur le papier qu'en vrai, sur vous (ou à votre bras, comme vous préférez) ça en jette. Vos mecs, je sais pas, mais vos brassières et vos poom poom shorts, vous pouvez leur dire bye bye. Vivement 2013.