C’est incroyable, je vais courir la Parisienne

C'était il y a un an. Un matin, quand mon réveil a sonné et que j'étais en position de l'étoile bien calée dans mon lit, je me suis dit « C'est la rentrée, bouge, fais du sport. » Pour la première fois de ma vie, j'ai tenu cette bonne résolution et je me suis mise au jogging. Je vais pas vous mentir, il y a eu des hauts et des bas. Des hauts quand ma mère me forçait à y aller tous les dimanches à une époque, ou pendant les vacances de Noël quand j'ingurgitais environ 15 000 calories par jour (ça n'a pas tout compensé, faut pas rêver) et des bas, les matins gueule de bois, les matins chagrins aussi.

Et puis j'ai rencontré Julia. Enfin je la connaissais déjà mais voir quelqu'un en baskets fluo + jogging + brassière + gouttes de transpiration qui dégoulinent sur le front le tout remuant au rythme de la course, c'est pas du tout pareil. On s'est mises à courir en rythme et en discussion et comme elle est beaucoup plus aventurière que moi, un beau jour de printemps elle m'a envoyé un mail : « Sarah, on s'inscrit à la Parisienne ! » « La quoi ? » « La course, La Parisienne, c'est pour les femmes, les parisiennes quoi, c'est 6 km, c'est super ! » Après avoir ignoré ce dernier mail pendant quelques jours, elle m'a appelé et allez savoir comment, elle m'a convaincue.

La Parisienne 2012

Du coup on s'est mises à courir sérieux. Avec des hauts et des bas. Mais on a couru pendant tout le printemps. De mieux en mieux, de plus en plus vite (mais toujours aussi peu lookées, enfin surtout moi). Et puis l'été est arrivé, les mariages, les week-ends à la campagne, à la plage, les vacances et on a oublié d'aller courir en juillet et en août. Oups. On a repris ce matin, on a transpiré, on a râlé, on a souffert, on sent plus nos jambes mais on l'a fait. On est prêtes, enfin on se dit qu'avec l'ambiance, dimanche prochain, on sera motivées et surtout rapides. On s'est aussi dit qu'on évitera de se raconter nos vies cette fois-ci et qu'on courra en silence pour optimiser notre temps. Bref, on y croit et franchement on est fières. Malgré nos looks.

Alors souhaitez-nous bonne chance ou encore mieux, venez courir avec nous ou nous soutenir. Vous nous reconnaîtrez facilement : une brune, une blonde, couleur rouge tomate qui courent pas super vite et qui gossip sur les joggeuses autour. Deux parisiennes !

http://www.la-parisienne.net/