Beckham au PSG ? Une histoire de power couple

David et Victoria Beckham pour ArmaniDavid et Victoria Beckham pour Armani

(Si on m'avait dit un jour que je parlerais du PSG sur mon blog, j'aurais sûrement beaucoup ri et puis j'aurais dit un truc du genre « Ah mais c'est pas les initiales d'une nouvelle marque de vernis ça ? », enfin juste pour rigoler, hein. Comme quoi, tout arrive.)

Dans un couple de pouvoir comme on l'entend, monsieur est ultra puissant mais rien n'aurait jamais été possible sans madame. Évidemment, l'inverse se vérifie aussi (mais ne nous intéresse pas pour la théorie du jour). Vous ne voyez pas ? Pensez Barack et Michelle Obama, Brad et Angelina, Demi Moore et Ashton Kutcher (si ce n'est pas déjà fini à l'heure où ce post est en ligne). Maintenant pensez à ce genre de couples puissance 1000 et vous obtenez ? David et Victoria Beckham, emblème du modèle.

Je pars du principe que ce blog est lu principalement par des femmes et que la plupart de ces femmes ne s'intéressent pas au football (celles qui prétendent qu'elles adooorent le foot sont des menteuses prêtent à tout pour pécho) et que je ne ferai donc de peine à personne en demandant : vous pensez que David Beckham est un footballeur talentueux qui fait ses choix de carrière tout seul ? Même pas en rêve.

Récapitulatif des faits très subjectif
Le Monde
raconte que la famille Beckham chercherait un triplex à Paris, L'Equipe explique qu'il serait en pourparlers sérieux avec le PSG, David dit qu'il est honoré mais que les petits ont besoin de stabilité (en gros, déménager tous les 2/3 ans c'est pas le top) et mon père dit que c'est quasiment fait mais que le suspense fait partie du jeu (et quel suspense !).

Je ne suis pas une experte en football mais si je ne m'abuse, David Beckham est passé par des clubs comme le Real Madrid et Manchester United qui sont quand même un cran au-dessus, niveau prestige, que le PSG (je sens que je vais me mettre à dos beaucoup de monde en disant ça mais j'assume) ? Mais David est vieux, il a 36 ans. Alors une occas' comme le PSG (qui reste quand même une sacrée occas' me glisse-t-on dans l'oreillette) n'est sûrement pas négligeable, histoire d'encaisser quelques derniers dollars avant la retraite, non ? Bien sûr, ce paragraphe n'est que pure spéculation et théorie de comptoir.

C'est Victoria qui décidera
Maintenant, ce que je sais et que j'affirme, c'est que rien de tout ça ne se fera sans l'accord de Victoria, le cerveau de l'équipe.

Madame Beckham a fait de son couple une marque, et ce, depuis le début. Elle est une Spice Girl à succès (Posh Spice, je l'aimais pas trop), il est un footballeur prometteur, tous les deux ont un look douteux et partagent un amour sans faille pour la célébrité. Et c'est Victoria, après la rupture des Spice Girls (ça fait encore mal quand j'y repense), qui a tout orchestré pour que ça marche. Un couple assorti (à la limite du vulgaire, mais souvent ça plaît), des sorties calculées, des tromperies médiatisées pardonnées, des enfants qui arrivent les uns après les autres comme réglés à l'agenda de starification de la famille, des talons plus hauts que nature, un parfum de couple (beurk), des pubs pour les sous-vêtements Armani en couple, des problèmes d'anorexie sévère, une nouvelle vie à LA, des meilleurs copains stars hollywoodiennes, une ligne de vêtements qui cartonne et tout ça avec un couple inséparable, brillant (au sens physique) et triomphant. Ils y sont arrivés. Grâce à Vic.

Et que se passera-t-il quand bientôt, monsieur prendra sa retraite footballistique ? Victoria le recasera. Peut-être qu'elle le mettra aux commandes d'une ligne hommes pour sa marque, peut-être qu'elle lancera la tendance des pères au foyer, peut-être qu'ils divorceront parce qu'il n'aura plus aucun intérêt. Quoiqu'il en soit, c'est Victoria qui décidera. Alors le jour où vous lirez « David Beckham accepte l'offre du PSG », rappelez-vous qu'il faut lire entre les lignes.