Elle était une fois
  • "Et si j'annulais tout ?"
    QUOI ? J'ai pas bien entendu là. Tu peux répéter s'il te plaît ?
    Marie précise : "Le mariage finalement, je ne suis pas sûre d'en avoir envie."
    Bon sang, arrêtez-moi ou je lui lance le plateau d'échantillons de nougatine à la tête. J'aide Marie à préparer ses noces depuis des mois et voilà qu'elle hésite. Elle se tâte. Elle se fait peur. En tant que témoin, je ne peux pas laisser passer ça. Je dois l'aider à endosser son rôle de future mariée et trouver les arguments de poids qui la convaincront, à coup sûr, qu'elle fait le bon choix.

    Argument n°1 : le mariage c'est à la mode. Après Kate, Charlene et Sofia... c'est Angelina qui s'y colle. Si c'est pas tendance ça. En même temps, je pense aussi à tous les divorces en cours chez nos amis les stars. Pour Demi et Heidi c'est fini. Suis-je sûre de vouloir la même chose pour ma copine Marie ? J'hésite.

    Argument n°2 : le mariage, c'est mieux que le pacs ! Et pourquoi donc ? Mais enfin voyons, parce qu'en

    En lire plus »de Coacher la future mariée, c'est pas gagné !
  • Mais que vais-je recevoir cette année ?
    Mes enfants adorent que je leur pose cette question. Ils prennent un air de mystère, puis ils me font savoir qu'ils ne diront rien, même si je les torture à coups de chatouilles ! Parfois, ma fille joue l'étonnée : "De quoi parles-tu maman ? Je ne comprends pas..."
    Vous l'avez deviné, c'est un petit jeu entre nous. Je sais bien qu'ils ont réfléchi secrètement pendant des jours au cadeau qu'ils vont me faire. Et moi, j'adore pousser de grands cris à l'ouverture de chaque paquet qui m'est remis à 6h pétante le dimanche matin de la fête des mères. La suite, vous la connaissez : fleur en kleenex (pas du tout attrape-poussière), dessin-avec-des-coeurs, tasse peinte à la main... j'ai toute la collec ! Mais attention hein, au sein de ces trésors, un objet tient une place particulière. Eh oui, c'est le collier de nouilles ! J'en ai cinq exemplaires. En somme, c'est un peu un best-off.
    Hier donc, mes deux monstres arrivent à l'aube avec leurs

    En lire plus »de Encore un collier de nouilles !
  • Quand un collègue me raconte avec quel plaisir il rend de menus services à son voisin, je me marre ! Et quand ma soeur assure que les cavalcades des mômes au-dessus de sa tête ne la gênent pas, j'ai un gros doute sur sa sincérité - je crois qu'elle pratique plutôt la Méthode Coué. Moi, je l'avoue : j'ai un vrai problème avec ceux qui vivent à côté de chez moi. Pour être précise : je ne supporte plus leur chien.

    Au début pourtant, j'ai trouvé gentil le faire-part trouvé dans ma boîte aux lettres. "Nous sommes heureux de vous annoncer l'arrivée de Médor." Ce type d'annone est rare et plutôt engageant, non ? Mais quand l'animal a commencé à donner de la voix, j'ai bien cru qu'il faudrait rapidement m'interner. Le matin : il aboie. Le midi : il aboie. Le soir et la nuit : il gueule ! A croire qu'il ne dort jamais et qu'il est incapable d'avaler sa pâté en silence.  Que faire ? "Je vais parler aux voisins" ai-je déclaré à mon mari. Prenant mon courage à deux mains, je suis

    En lire plus »de Haro sur mes voisins !
  • Elle m'a échappé des mains. Voilà, c'est dit. Et le pire, c'est que je ne me suis pas excusée, non, j'ai juste conclu sèchement "celle-là, tu l'as bien méritée". Évidemment, elle est partie comme une furie en claquant (!) la porte et en jurant, du haut de ses 13 ans, qu'elle ne reviendrait jamais dans cette maison de bip où personne ne la comprend jamais de toute façon. J'ai rétorqué  "soigne ton langage, ma fille" - autant parler au vent. Ma copine psy Clara, à qui j'ai immédiatement rapporté l'événement, m'a instamment recommandé de relire Dolto et consorts. Quant à ma soeur Anne, elle a été soulagée de savoir que personne n'avait été témoin de la chose, "imagine que quelqu'un ait filmé la scène, ma pauvre, tu te retrouvais aussitôt sur Youtube". Elle dramatise toujours. Cela dit, j'aurais pu me prendre une sacrée claque sur internet : juste retour des choses ?

    PS : tout ça parce que j'ai découvert que ma fille avait signé son carnet de notes à ma place. En même temps, c'est grave,

    En lire plus »de Je lui en ai collé une !
  • undefinedNon ! Je me refuse à n'être que la mère de tes enfants... je suis aussi une femme à part entière (qui aime et qui souffre), tout comme je suis une personne libre de sortir quand elle veut, avec qui elle veut - des copines ou, pire, des hommes. Je redeviens parfois la fille de ma maman et j'assume parfaitement mon costume de working-girl qui donnerait tout pour une augmentation tellement méritée (depuis quatre ans que je le répète, n'est-ce pas chef ?). Bref, je me sens étriquée quand tu me réduis comme une sauce à une seule de mes facettes. Je suis née sous le signe du caméléon et j'en suis fière. Tu connais la citation "souvent femme varie, bien fol est qui s'y fie" ? Quelle appréciation datée, misère... François Ier. Eh oh ! on est au XXIème siècle, faut se réveiller ! Moi, je préfère nettement cette version de mon cru : "souvent femme varie, bien malin qui la suit". Tu saisis la nuance ? Accepte-moi dans ma pluralité (c'est beau ça), comprends que je peux changer, évoluer. Avec moi,

    En lire plus »de Chéri, je ne suis pas celle que tu crois !