Le coach bien-être - Yahoo Pour Elles

Idée reçue n°14: le café c’est bon pour la santé!

Boire un café le matin au réveil ou en arrivant au travail… quel mal y a-t-il ? A priori aucun… si vous respectez bien certaines règles de base. Car le café, sous ses airs innocents de « booster d'énergie », pourrait vite devenir l'ennemi de votre bien-être… sans même que vous vous en rendiez compte.

J'ai pris l'habitude depuis l'ouverture de ce blog, de me nourrir des expériences successives que j'ai partagées avec des coachés parce qu'elles sont souvent édifiantes. Cependant, aujourd'hui, c'est de moi dont je vais parler. Pourquoi aujourd'hui et pourquoi au sujet du café me direz-vous ? Tout simplement parce que j'ai une relation très particulière et passionnelle avec cette boisson ! Peut-être certains d'entre vous connaissent mon histoire et mon parcours. Dans une autre vie, j'étais coureur cycliste professionnel avec tout ce que cela comporte, les bons comme les mauvais côtés. Cette expérience particulière (additionnée à mon travail de recherche, aux connaissances que j'ai accumulées en coaching personnel depuis des années et évidemment, à mes collaborations avec des médecins et nutritionnistes) m'a permis de mieux cerner ce qui était bénéfique pour l'organisme. Je précise que je respecte, ainsi que ma famille, les préceptes que je recommande à mes poulains.

Néanmoins, il en est un que j'ai beaucoup de mal à suivre : je n'arrive pas à me contenter d'un seul café lorsque je recommence à en boire. C'est la raison pour laquelle, je me passe de café plusieurs mois par an malgré le plaisir que me procure sa dégustation. J'ai dû me résoudre à opter pour cette solution lorsque j'ai réalisé que mes 4-5 cafés quotidiens ne solutionnaient en rien mes petits tracas quotidiens (insomnies, crampes musculaires, carences en magnésium, en potassium et j'en passe…). Ils ne faisaient que les masquer pour mieux les faire ressurgir.

[Cliquez ici pour plus d'informations sur Fitnext.com, la méthode d'Erwann Menthéour]

La caféine est un psychotrope puissant

La caféine est un puissant stimulant. Elle agit sur le système nerveux central, sur le métabolisme et sur le système cardiovasculaire. Il nous est tous arrivé d'en ressentir les effets après l'ingestion d'un café trop serré : accélération du rythme cardiaque, sentiment d'oppression, tremblements, transpiration, nausée, acidités gastriques, etc.

En effet, lorsque le précieux breuvage arrive aux intestins, il va passer dans la circulation  sanguine : une partie sera alors métabolisée dans le foie, tandis que l'autre rejoindra directement le cerveau : à peine 1h après son ingestion, la caféine augmente significativement l'activité nerveuse en stimulant notamment la production d'adrénaline et de dopamine. Cela va avoir pour conséquence une amélioration des performances physiques et intellectuelles. Malheureusement cet état euphorique ne dure que 3 ou 4h et comme après n'importe quelle stimulation, après l'état d'euphorie survient la phase de décompression, c'est ce que l'on appelle l'effet feed-back. Cette phase de dépression nous conduit, comme une « drogue », à en reprendre !!! Ainsi, on passe très vite d'un bon bol de café au réveil à 4-5… voir 10 cafés par jour pour certains. Et pour cause, cette formidable machine sophistiquée qu'est notre organisme va s'adapter à cet apport régulier de café si bien qu'une même dose aura de moins en moins d'effets. Pour les grands consommateurs qui douteraient de la nocivité de cette boisson et de sa capacité à rendre les gens accrocs, ils n'ont qu'à tenter l'expérience d'un arrêt brutal : une sensation de fatigue s'installera et sera suivie d'une nécessaire phase de sevrage. Il est intéressant de constater que la plupart des café-addicts ne peuvent envisager de s'arrêter !!!

cafe-fitnext

"Je n'arriverai jamais à arrêter le café!"

Maintenant, si je ne suis pas parvenu à vous convaincre, je m'adresse spécifiquement aux femmes. Vous devez savoir que les méthylxanthines du café et du thé noir (c'est le stimulant qu'ils contiennent), empêchent la synthèse du fer chez vous. Pire, chez les femmes enceintes, le café consommé à hautes doses peut nuire au bon développement du fœtus.

Je n'insisterai pas non plus sur le fait que le café est très acidifiant pour l'organisme, et son hyperconsommation  entrainera une perte de minéraux pouvant provoquer des crampes, voir même des tendinites !

Pour conclure, il me suffit de vous dire que dès que j'observe une période d'abstinence, notamment pendant les détox, la plupart de mes symptômes disparaissent. Le café n'étant plus là pour me voiler la réalité, je suis bien obligé d'être plus à l'écoute de mon corps, et notamment de me reposer, ce qui reste bien souvent la plus sage des décisions !. Rien ne vous oblige à abandonner le café mais peut-être pourriez-vous arrêter une dizaine de jours… juste pour voir.

Pour conclure comprenez bien, que « déconseiller » ne veut pas dire « interdire » (mis à part en période de détox). Ne culpabilisez donc pas si, de temps en temps, vous succombez à ses effluves enivrantes en partageant un expresso au café du coin.

* « secret défonce » chez JC Lattès, Erwann Mentheour.

Découvrez Fitnext.com, la 1ère méthode en ligne de coaching personnel