Le blog Cuisine de Yahoo Pour Elles

Non aux chouchous et beignets à la plage !

TENDANCE. Les friandises vendues sur la plage, c'est la tentation pas toujours saine et jamais diététique des vacances. Voici un plan de contre-attaque !

Flashback début des années 90. C'est l'été et je profite de la mer sur une plage du Sud-Est de la France. Mon walkman pas encore autoreverse a tourné à plein régime tout le long du trajet en voiture. Sur la plage, on me repère à 10 km avec mon maillot une pièce jaune fluo, les bretelles rose bonbon et mon bandana rose dans les cheveux. Sur cette plage de la Méditerranée, on ne s'applique pas encore de la crème solaire consciencieusement. La mode est à la planche à voile et aux raquettes en bois sur lesquelles rebondit lourdement une balle rose fluo (encore !). Je bénis mes parents de ne pas m'avoir forcée à porter des méduses, ces chaussures en plastique certes pratiques sur les rochers mais terriblement vilaines à mon goût !

© C. Lebrun

La journée à la plage est bercée par le chant des cigales qui cymbalisent du haut des branches de chênes liège et par le léger clapotis des vagues de la Grande Bleue qui viennent finir leur course à un mètre des premières serviettes de plage. C'est aux alentours de 11h que je l'entends arriver au loin, slalomant entre les serviettes. Le bruit est encore lointain mais je connais déjà la chanson : « Chouchous, qui veut mes chouchous ? ». Il doit avoir une cinquantaine d'années et porte une casquette en jean. Sa peau tannée par le soleil n'a pas l'air de se soucier de l'écrasante chaleur. Il vend ses sachets de chouchous 5 francs et pour mettre les estivants en appétit, il donne toujours quelques chouchous. J'attendais ça avec impatience, comme un cadeau inattendu.

Mais aujourd'hui, avec les yeux de la maturité, il faut se rendre à l'évidence : des cacahuètes enrobées de sucre et d'huile, c'est pas du tout-minceur (se lâcher après des mois de régime pour rentrer dans son maillot OK mais au moins avec une bonne glace artisanale, du chocolat…) et franchement, à 35° à l'ombre, ce n'est pas très recommandé. Je ne parle pas des beignets douteux qui, en fin d'après-midi, sont écrasés par la chaleur et dégoulinants de chocolat ou de confiture. Au mieux, vous prenez 500 grammes directement dans les fesses ou le ventre, au pire, vous faites une hyperglycémie ou une petite intoxication alimentaire !

Objectif 0 beignet pour ressembler à une belle surfeuse ! © C. Lebrun

Je préfère laisser les beignets, les gaufres, les paninis au chocolat aux longues après-midi d'hiver, autour d'un bon goûter. Pour une pause sucrée à la plage, voici mon plan anti-fringale : la barre de céréales maison. Vous pouvez opter pour différentes céréales : avoine, blé, riz soufflé… que vous trouverez dans les épiceries bio.

Barres abricot-pomme (pour 10 barres) :

190 g d'avoine (ou du riz soufflé)

120 g de beurre

80 g de graines de sésame (ou du pollen si vous voulez)

2 abricots frais

1 pomme (Granny Smith)

8 cl de sirop d'agave (si vous n'en avez pas, prenez du miel)

Une pincée de sel

Préchauffez votre four à 180°. Faites fondre le beurre et laissez tiédir. Dans un saladier, déposez les céréales, les graines, les fruits découpés en brunoise, le sirop d'agave et le sel. Pour un peu plus de sucré, ajoutez des raisins secs. Mélangez. Versez ensuite le beurre fondu. Déposez le mélange dans un moule préalablement beurré. Le mélange doit faire 2 cm d'épaisseur. Enfournez 20 minutes environ. Laissez refroidir puis découpez pour former des barres. Laissez reposer les barres au réfrigérateur afin qu'elles durcissent et qu'elles supportent bien leur séjour à la plage !