Le blog Cuisine de Yahoo Pour Elles

Cet été, mets de l’huile !

TENDANCE. Avec les beaux jours, nos assiettes s'allégent et font place aux crudités variées. À nous, les bonnes huiles à verser sur les salades ! Si on pense automatiquement à l'huile d'olive, il existe également d'autres huiles (argan, noix, pistache…) à déguster crues.

Je suis une consommatrice d'huile d'olive. J'en mets pratiquement partout. Et je ne suis pas la seule. Selon l'Agrimer, en 2009/2010, 108 000 tonnes d'huile d'olive ont été consommées en France (contre 43 000 environ il y a presque 20 ans). Les Crétois (et leur fameux régime) connaissent les bienfaits de cette huile riche en vitamine E (antioxydant). Si j'utilise une huile d'olive basique pour les cuissons, j'opte pour une huile d'olive de qualité pour parfumer mes plats.

© C. Lebrun

Il existe en France 8 huiles d'olive possédant l'Appellation d'Origine Protégée : Nyons, Vallée-des-Baux-de-Provence, Haute-Provence, Aix-en-Provence, Nice, Nîmes, Corse Oliu di Corsica, Provence.

Les différents types d'huiles d'olive

L'huile au fruité vert : les olives sont ramassées encore vertes et leur huile possède des notes d'artichaut, d'herbes fraîches... avec une pointe d'amertume. Idéale sur un poisson ou un taboulé.

L'huile au fruité mûr : Les olives sont à 85% noires. Douce et peu amère, cette huile développe des arômes de fruits (comme la pomme par exemple) ou de noisette ou amande. Parfaite pour des fromages frais, des viandes blanches, des légumes ou des desserts.

L'huile au fruité noir : Obtenue par la fermentation des olives, cette huile, typique de Provence, a un goût très présent et s'accommodera avec le gibier par exemple. J'aime cette huile pour réaliser une pissaladière ou une salade de pommes de terre.

Comment choisir son huile d'olive ?

L'AOP garantit une huile de qualité. Pour les autres, veillez à acheter une huile d'olive « extra vierge ». Ses qualités gustatives sont au top et son taux d'acidité est très faible. La mention « à froid » certifie que les olives ne sont pas chauffées et donc que leur goût n'a pas été altéré. Attention à la mention « pression ou 1er pression », c'est juste du marketing qui n'est en aucun cas un signe de qualité.

© C. Lebrun

Comment bien conserver son huile ?

Mieux vaut acheter son huile d'olive dans un contenant opaque car la lumière altère la qualité, tout comme l'air, la qualité du produit. L'autre ennemi de l'huile d'olive est la chaleur. Essayez de la conserver au frais, autour de 15° et au maximum à 24°. L'huile d'olive n'est pas comme un bon vin de garde, une fois ouverte, consommez-la assez rapidement pour qu'elle distille tous ses arômes.

Il n'y a pas que l'huile d'olive !

L'huile d'olive est certes, un symbole de la cuisine estivale mais d'autres huiles enchantent nos salades. Laissez-vous tenter ! Elles sont pleines de bienfaits, pourquoi s'en priver ? Attention, celles-ci se consomment crues et se conservent peu de temps après ouverture dans votre réfrigérateur.

© C. Lebrun

L'huile d'argan, de pécan, de courge et d'oeillette (pavot) sont une bonne source d'oméga-3. Elles sont idéales pour relever des carpaccios ou faire mariner des fromages frais.

Les huiles de noix, noisette, avocat, cacahuète, pistache, pignon sont une bonne alternative à l'huile d'olive car riches aussi en acides gras mono-insaturés.

L'huile de sésame est utilisée dans les plats asiatiques ; j'aime l'utiliser sur du poisson grillé.

Pour épater vos convives, utilisez de l'huile de caméline (ou « petit lin »). Bien verte, elle est rafraîchissante avec ses notes d'asperge.