Le blog Cuisine de Yahoo Pour Elles

Articles de blog par

  • Travail : déstressons-nous !

    Travail : déstressons-nous !

    Le stress au travail, nous connaissons tous. Comment moins le subir ? En prenant soin de nous-mêmes… au bureau. Bonne posture, pauses, étirements, vrai sas avec la vie privée… Gilles Diederichs, sophrologue et spécialiste de la relaxation, nous donne les clés du bien-être professionnel.

    Débordés, pressurisés, soumis au culte de la performance et de la rentabilité… Le stress au travail concerne chacun d’entre nous.

    Mais il ne constitue pas une fatalité, selon Gilles Diederichs, sophrologue et spécialiste de la relaxation. « C’est quelque chose de tout à fait naturel. Dans la vie, il y a des moments hauts, heureux et des moments bas, pénibles. C’est entre les deux que l’on doit se construire une voie. Et ceci implique de muter, d’accepter que certaines choses changent, meurent même parfois. En cela, le stress nous oblige à évoluer. Lorsqu’il nous révèle notre potentiel de développement, de changement, loin d’être un ennemi, il devient un véritable allié. Et peut même nous renforcer ». A

    En lire plus »de Travail : déstressons-nous !
  • Beauté bio : pourquoi nous hésitons

    Beauté bio : pourquoi nous hésitons

    Respect de la nature, absence de tests sur les animaux, ingrédients écologiques, prix doux… Les produits de beauté bio ont tout pour nous convaincre. Pourtant, nous avons du mal à abandonner nos cosmétiques classiques. D’où viennent nos réticences ?

    Texture onctueuse, parfum délicat, efficacité réelle… La pharmacienne formée en aromathérapie ne cherche pas à me faire l’article à tout prix, je connais de longue date son sérieux et son intérêt personnel pour la pharmacopée naturelle. Elle est réellement enthousiasmée par cette nouvelle ligne de cosmétiques bio qu’elle a adoptée il y a trois mois. Pourtant, je n’achèterai de cette marque qu’une émulsion démaquillante et une crème de gommage, et retournerai, pour les « choses sérieuses », à savoir une crème hydratante et un sérum de nuit, à mes produits habituels, des marques pharmaceutiques classiques. « La plupart des femmes réagissent comme vous, m’affirme-t-elle. Les produits bio ne convainquent pas encore vraiment sur le plan de

    En lire plus »de Beauté bio : pourquoi nous hésitons
  • Crèmes minceur : la formule du fantasme

    Crèmes minceur : la formule du fantasme

    Chaque printemps, résultats « scientifiquement prouvés » et actifs magiques nous promettent le corps dont nous rêvons. Pourquoi y croyons-nous encore ? Décryptage.

    Chaque année au printemps, la nature reprend ses droits, les bourgeons éclosent et, dans les rayons des parfumeries, pharmacies et grandes surfaces, les crèmes amincissantes fleurissent avec une vigueur sans pareille. Cette saison, symbole de renaissance, nous motive pour une nouvelle tentative : cette fois, enfin, notre crème minceur opérera le grand miracle de la disparition de la cellulite, de la peau d’orange, des centimètres superflus qui emprisonnent notre moi authentique. Un jour, la graisse fondra (par magie)… le prince charmant viendra.

    Car ne nous y trompons pas, derrière le désir du corps mince et séduisant, se tient presque toujours une demande d’amour. Notre relation à ces baumes qui affinent la silhouette rappelle un peu notre rapport à la voyance : nous constatons que le résultat est rarement à la hauteur de nos

    En lire plus »de Crèmes minceur : la formule du fantasme
  • Il était une fois... selon Disney

    Il était une fois... selon Disney

    Que reste-t-il des contes de fées transposés au cinéma par Walt Disney ? Comment les changements de scénario – du caractère des personnages à la morale finale – influencent-ils l’imaginaire des enfants ? Petite psychanalyse de cinq histoires emblématiques.

    Tous les enfants connaissent l'’histoire de Blanche-Neige. À commencer par le jeune Walt Disney, dont la fascination pour le conte perdura à l’'âge adulte. En 1934, au bord de la faillite, il décide d’'en réaliser une version cinématographique. Cette adaptation le sauva financièrement, mais elle est très différente du texte restitué par les frères Grimm. Après le succès de ce dessin animé, sorti en 1937, suivront de nombreux films Disney, souvent bien affranchis des contes dont ils s'’inspirent. Dernier en date, La Reine des neiges (décembre 2013). Son scénario brode très librement à partir du canevas poétique du danois Andersen.

    Grâce au psychanalyste Bruno Bettelheim, auteur de Psychanalyse des contes de fées (Pocket, 1999), mais

    En lire plus »de Il était une fois... selon Disney
  • La junk food maison

    La junk food maison

    Retrouver le goût et les sensations des aliments gras et sucrés de ses jeunes années, et les fabriquer soi-même avec de bons produits. Notre journaliste a tenté de percer le secret du biscuit industriel de son enfance. Un vrai plaisir régressif, sans culpabilité !

    Nutella, Danette, cordons bleus, Granola… se récitent comme une savoureuse comptine au goût d’enfance. Une poignée d’années et quelques enfants plus tard, j’ai appris à lire les étiquettes, et ce que je sais des appellations E160b, sorbitol et autre citrate trisodique m’en a fait passer le goût et l’envie. Il suffit pourtant parfois d’un coup de blues, ou d’un enfant très affamé, pour replonger, avec délice et déni, dans ces paradis artificiels aux additifs exquis et dangereux. Alors, quand Brice Morvent, ex-candidat de Top Chef, Estérelle Payany, journaliste et auteure culinaire, ou le Britannique et très médiatique Jamie Oliver se mettent à décortiquer la junk food pour en proposer une version faite maison, je me sens enfin

    En lire plus »de La junk food maison
  • Sondage : ce que nous n’aimons pas en nous

    Sondage : ce que nous n’aimons pas en nous

    Le souci de l’apparence, toujours très présent chez les femmes, touche désormais également les hommes. Un pourcentage élevé d’individus doutent de leurs facultés intellectuelles… Non, dans l’ensemble, nous ne sommes pas très satisfaits de nous ! C’est ce que révèle notre sondage TNS Sofres pour “Psychologies”, commenté par le psychiatre et psychothérapeute Christophe André.

    Sondage tns Sofres pour “psychologies magazine” réalisé en face à face du 9 au 11 avril 2003 auprès d’un échantillon de 1 000 personnes âgées de 18 ans et plus, représentatives de la population française.

    Nous et notre physique

    • Un peu plus de 54 % des sondés s’accommodent mal de leur aspect physique. Parmi eux, 65 % sont des femmes, cette partie de l’humanité qui, depuis la nuit des temps, est incitée à se maquiller, à se parer, bref, à ne pas se contenter de son apparence naturelle…

    >« Cette situation risque d’évoluer, prévient le psychiatre Christophe André. Désormais, les hommes sont comme leurs congénères,

    En lire plus »de Sondage : ce que nous n’aimons pas en nous
  • Qu'est-ce qu'un mauvais psy ?

    Qu'est-ce qu'un mauvais psy ?

    Trop familier, méprisant ou carrément hostile : ces griefs émanent de patients déçus par leur thérapeute. Qu’en est-il vraiment ? S’il est difficile d’évaluer la compétence du « bon » psy, il existe malgré tout des signes de mauvaise pratique qui ne trompent pas. Enquête sans tabous.

    « Pour la première fois, avec cette psy, je me suis sentie apaisée dès le premier entretien, s’étonne Nadia, 49 ans, qui vient de décider de reprendre un travail sur elle-même. J’ai pu poser mes valises, quel soulagement ! Je n’en reviens pas. D’habitude, je sortais plus anxieuse, plus en colère ou plus abattue qu’avant la consultation. Je crois avoir enfin trouvé la thérapeute qu’il me faut, et exactement au bon moment. »

    Nadia n’aurait-elle fréquenté que de mauvais psys ? Pas forcément. Très souvent, rencontrer un thérapeute entraîne effectivement un mieux-être, un regain d’optimisme, surtout au début. Pourtant, être plus mal en le quittant n’est pas obligatoirement le signe que l’on a frappé à la mauvaise

    En lire plus »de Qu'est-ce qu'un mauvais psy ?
  • Retrouver ses sensations alimentaires

    Retrouver ses sensations alimentaires

    Régimes, interdits, grignotages brouillent les signaux de la faim et de la satiété, et nous poussent à manger n’importe quoi, n’importe quand. Une psychologue et une diététicienne nous expliquent comment écouter les messages de notre corps pour en finir avec les excès sans renoncer au plaisir.

    « Avant de commencer une thérapie, j’avais l’impression d’avoir faim tout le temps, confie Alexandra, 35 ans. Je mangeais beaucoup, convaincue que j’en avais besoin pour éviter d’avoir faim deux heures plus tard. » Depuis l’âge de 13 ans, William, 38 ans, suit des régimes : « Je n’ai vécu que des périodes de rémission entre deux diètes. » De ces années de privation, il garde aujourd’hui une incapacité à identifier sa faim ou à la respecter : « Je mange pour me détendre, pour m’occuper les mâchoires quand je m’ennuie, pour combler le vide, bref, sans jamais avoir faim. Cela m’angoisse. »

    La restriction : mère de tous les maux ?

    Michelle Le Barzic, psychologue clinicienne et auteure avec Marianne morceau de chocolat (...)

    En lire plus »de Retrouver ses sensations alimentaires
  • Anorgasmie : quand l'orgasme ne vient pas

    Anorgasmie : quand l'orgasme ne vient pas

    Elles éprouvent du désir, et même du plaisir, mais ne parviennent pas à atteindre l’orgasme. L'anorgasmie est cette impossibilité pour certaines femmes à atteindre le point culminant du plaisir sexuel. Un blocage de l'extase qui peut être source de culpabilité, de mauvaise image de soi, de problèmes au sein du couple... Mais qu'il est possible de dépasser. 

    L’anorgasmie : un blocage de l’extase

    Pour certaines femmes, atteindre l’orgasme est impossible. Certaines n’y sont jamais arrivées, d’autres n’y parviennent plus, ou seulement en se masturbant… On parle alors d’anorgasmie, à ne pas confondre avec la frigidité. Si une femme anorgasmique éprouve du désir, et même du plaisir, mais n’arrive pas à atteindre l’orgasme, une femme souffrant de frigidité ne ressent pas de désir sexuel.

    « Il y a plusieurs phases dans le scénario d’accession au plaisir : une phase de désir, une phase d’excitation, une phase de plateau, l’orgasme et une phase de résolution, détaille le sexothérapeute Alain Héril

    En lire plus »de Anorgasmie : quand l'orgasme ne vient pas
  • Qui veut gagner des millions? rapporte au Sidaction

    Hier vendredi, démarrait la 21e édition. Une nouvelle fois axée sur la recherche et la prévention, la levée de fonds a pu compter sur l'émission de TF1 présentée par Jean-Pierre Foucault, puisque les artistes venus jouer ont récolté 124.500 euros.

    Hier vendredi soir, alors que démarrait la 21e édition du Sidaction, opération consistant à lever des fonds pour la recherche et la prévention contre le sida, l'association, longtemps présidée par Line Renaud, a pu compter sur un allié de taille: Jean-Pierre Foucault et son émission Qui veut gagner des millions?

    En effet, le présentateur avait réuni pour la bonne cause des artistes tels que Gérard Darmon, Max Boublil, Lorànt Deutsch, Stéphane Guillon, Michel Leeb, Guy Lecluyse, Camille Cerf, Miss France 2015, Sylvie Tellier, Hélène Ségara et Mathieu Madénian, afin qu'ils répondent aux questions - parfois pièges - et gagnent ainsi des sommes en faveur de l'association. Le million

    En lire plus »de Qui veut gagner des millions? rapporte au Sidaction

Pagination

(18 181 articles)