Le blog Cuisine de Yahoo Pour Elles

Articles de blog par

  • Pourquoi on aime tant les régimes

    Pourquoi on aime tant les régimes

    Ils sont voués à l’échec, pourtant nous continuons à nous y soumettre. Sur quels ressorts psychiques notre appétence pour la diète s’enracine-t-elle et quels bénéfices secondaires en tirons-nous ?

    Isabelle, 45 ans, se met régulièrement au régime. « Avant Noël, après les fêtes, au printemps, avant l’été, détaille- t-elle, le temps d’atteindre mon objectif, qui varie selon les périodes. À la fin de l’année, c’est pour anticiper les excès à venir ; en janvier, pour perdre ce que j’ai pris. Au début du printemps, pour mieux entrer dans mes nouveaux vêtements ; avant l’été, pour assumer l’épreuve du maillot. » Privations, méfiance, mauvaise humeur, ajoutées à une convivialité mise entre parenthèses : Isabelle ne se restreint pas par plaisir, mais bien pour maigrir. A priori. Car, au-delà de la perte de poids, les régimes masquent de nombreux plaisirs insoupçonnés, tellement puissants qu’ils balaient la réalité selon laquelle ils sont à 95 % voués à l’échec dans les cinq ans. Isabelle

    En lire plus »de Pourquoi on aime tant les régimes
  • Ses devoirs virent au cauchemar

    Ses devoirs virent au cauchemar

    Tous les soirs, c’est le même scénario : votre enfant traîne pour se mettre au travail, se décourage au premier écueil, l’atmosphère devient électrique et, fatigué par votre journée, vous lâchez quelques commentaires, aussitôt regrettés. Comment s’y prendre pour que les devoirs ne tournent pas au conflit ?

    Établissez un rituel

    « Les enfants sont demandeurs de cadre, constate Brigitte Prot. Mais ils ont aussi be- soin de se détendre après l’école, pour s’apaiser et se rendre plus disponibles pour leurs leçons. Après une pause d’environ trois quarts d’heure, je conseille aux parents d’attribuer chaque jour aux devoirs une plage ho- raire limitée – par exemple, de 18 heures à 18 h 30 – et proportionnelle à la quantité de travail, bien sûr. Ce cadrage évite que l’enfant s’y mette trop tard, à une heure où il est moins performant ; il favorise la concentration et lui apprend à gérer son temps. Fixer un rituel sécurise l’enfant et banalise le statut des devoirs, qui s’intègrent dans le

    En lire plus »de Ses devoirs virent au cauchemar
  • 7 exercices pour éveiller ses sens

    7 exercices pour éveiller ses sens

    La vue, le toucher, le goût, l’odorat, l’ouïe, il est possible de stimuler ses cinq sens et de raviver ainsi tout son être charnel. Suivez les recommandations de nos experts en sensations.

    Nous naissons avec une attention extrême et quasi permanente à tout ce que nous percevons par chaque pore de notre peau. Il en va de notre survie. Et de notre apprentissage du monde, qui se laisse d’abord découvrir, très primitivement, par ses odeurs, ses saveurs, ses bruits et ses images. Puis, au fil des années, notre vigilance s’amenuise. Par nécessité : rester sans cesse disponible à toutes les informations reçues par nos sens serait sans aucun doute invivable ! Mais aussi par facilité et par négligence, avec l’idée, plus ou moins consciente, que la vue nous suffirait presque, à l’ère du « tout images ». Cette hiérarchie des cinq sens n’est pas propre à notre époque. Les penseurs occidentaux ont toujours eu tendance à déconsidérer l’odorat – « de tous les sens, celui qui paraît contribuer le moins

    En lire plus »de 7 exercices pour éveiller ses sens
  • Des bijoux et des hommes

    Des bijoux et des hommes

    Oubliés pendant des décennies, les bijoux repartent à l’assaut des poignets, des phalanges et des cous masculins. Effet d’une féminisation supposée de la société ou accessoire d’une virilité nouvelle ? Analyse.

    Le bijou d’homme reprend du poil de la bête. Le XXe siècle n’était pas pour lui, voilà que le XXIe lui sourit. Pas besoin d’aller loin : dans la rue, aux terrasses de café, au travail, dans les émissions de télé – l’un des favoris de The Voice porte des « scratchs » d’oreille, destinés à étirer les lobes –, ils envahissent la sphère sociale et sortent de la marge et des tribus, bikers, rockers, punks, babas, et du milieu gay où ils fleurissaient. Les P-DG se mettent à porter de discrets bracelets d’argent (Franz-Olivier Giesbert) et, même si les boucles d’oreille – essentiellement des anneaux – restent l’apanage des professions dites « artistiques », cela ne choque plus personne. Des personnalités médiatiques, comme Karl Lagerfeld, ont ouvert le bal à coups de bagues à chaque

    En lire plus »de Des bijoux et des hommes
  • Des exercices pour faire circuler l’énergie

    Des exercices pour faire circuler l’énergie

    Gym orientale ou massage ? Pour habiter un corps tout chaud, choisissons la douceur. L’énergie, figée comme l’eau d’un glacier, circulera à nouveau de la tête aux pieds.

    Les six cercles

    Cet exercice de qi gong réveille le système endocrinien en hibernation et le circuit général des méridiens, véritables autoroutes de l’énergie. Une fois l’enchaînement maîtrisé, il est très facile à faire et donne chaud tout de suite.

    Position de base
    Debout, pieds joints, posez les mains à plat l’une contre l’autre ("en prière") devant la poitrine, les coudes levés. Revenez à cette position après chaque cercle. Respirez librement.

    1. Par-dessus la tête Pliez un peu la jambe gauche. Décalez horizontalement les mains sur la gauche. Dessinez une courbe en les montant au-dessus de votre tête (bras et jambes sont tendus), puis redescendez-les par la droite en pliant votre jambe droite.

    2. Vers les pieds Pliez la jambe gauche. Décalez les mains sur la gauche et penchez-vous sur le côté pour tracer un cercle

    En lire plus »de Des exercices pour faire circuler l’énergie
  • Travail : dix conseils pour commencer à changer

    Travail : dix conseils pour commencer à changer

    Vous souhaitez rééquilibrer vie privée et vie professionnelle ? Le recours à un coach peut vous aider à mieux cerner vos aspirations. Dix conseils pour changer en douceur.

    Votre travail vous laisse exsangue. Vous ne supportez plus les journées interminables ni les week-ends laborieux. L’impression de passer à côté de votre vie vous taraude. Devez-vous changer de rythme de travail, revoir vos responsabilités ou, pourquoi pas, envisager un autre métier ? Comment évaluer plaisir professionnel et vraies compétences ? A quoi faudrait-il renoncer ?

    Introduit en France il y a quelques années pour aider les cadres licenciés à retrouver du travail, le coaching se présente aujourd’hui comme une aide au changement. Il existe de multiples façons d’aborder ce que la Société française de coaching définit comme « l’accompagnement d’une personne à partir de ses besoins professionnels pour le développement de son potentiel et de ses savoir-faire ». Certaines pratiques se réfèrent à la psychanalyse, à

    En lire plus »de Travail : dix conseils pour commencer à changer
  • La césarienne, un acte banal ?

    Aujourd’hui en France, une femme sur cinq accouche par césarienne. Largement pratiquée donc, cette technique est privilégiée lorsque la mise au monde par voie basse est compliquée. Mais pas seulement. Elle s’est tellement banalisée que certaines femmes n’hésitent pas à la réclamer alors qu’aucun problème de santé ne le justifie.

    L’origine même du mot « césarienne » prête à confusion. L’une des explications viendrait de Jules César en personne, né grâce à cette technique. Mais la plus communément admise tient sans doute au fait que le verbe Caedere en latin signifie « couper ».

    L’intervention chirurgicale – une incision de l’abdomen et de l’utérus – est réalisée lorsque les conditions, chez la mère ou chez l’enfant, ne sont pas favorables à un accouchement par la voie naturelle. Et les indications sont nombreuses.  Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), la décision peut aussi être prise au cas par

    En lire plus »de La césarienne, un acte banal ?
  • Meibomus : des glandes indispensables aux larmes

    Elles se situent sur le bord des paupières et produisent la couche lipidique des larmes. Il s’agit des glandes de Meibomus. Ces dernières se révèlent précieuses pour empêcher la survenue d’une sécheresse oculaire. Ces glandes doivent leur nom au médecin allemand Heinrich Meibom qui en fit la découverte. Explications.

    Bien souvent la sécheresse oculaire constitue une gêne importante. Dans la plupart des cas, elle est due à une diminution de la production lacrymale dont les causes peuvent être nombreuses. D’une manière générale, la production lacrymale diminue avec l’âge. Elle peut aussi être associée à… l’arthrite ou à la consommation de certains médicaments. C’est notamment le cas des diurétiques, des bêtabloquants, des antihistaminiques, des somnifères, des anti-acnéiques et des analgésiques. Les symptômes de la sécheresse oculaire sont multiples et varient d’un patient à un autre. Qu’il s’agisse de picotement, d’une

    En lire plus »de Meibomus : des glandes indispensables aux larmes
  • Radiographie : comment rassurer votre enfant ?

    Votre enfant doit subir une radiographie ? Pas d’inquiétude, cet examen n’est pas douloureux, excepté parfois en présence d’une fracture. Les craintes des plus jeunes viennent essentiellement du matériel utilisé. Voici quelques pistes pour les aider à vivre cet examen le plus sereinement possible.

    Avec ou sans lui ? Dans la plupart des cas, vous pourrez rester auprès de votre enfant pendant l’examen radiographique. Seule exception pour les mamans enceintes. Au moment précis où les clichés sont pris et à cause des rayons X, vous devrez toutefois mettre un tablier de protection ou rester derrière la vitre de protection. Bien tendu, votre enfant pourra apporter son doudou.

    Des astuces avant l’examen. Pour son confort, mettez-lui des vêtements faciles à enlever. Si l’examen le permet, proposez-lui un repas ou une collation une heure avant, afin qu’il n’ait pas faim et veillez à lui « faire faire

    En lire plus »de Radiographie : comment rassurer votre enfant ?
  • Enfants en voiture : la sécurité n’est pas en option

    En voiture, 2 enfants de moins de 10 ans sur 3 sont mal ou pas attachés ! Un comportement qui, en 2012, a provoqué 51 décès. A l’approche des ponts du mois de mai, ne jouez pas avec la sécurité de vos bambins, attachez-les. Même pour de courts trajets.

    « Dans une collision à 50 km/h, la violence de l’impact équivaut à la chute du 3e étage d’un immeuble, soit environ 10 mètres », rappelle l’Association Prévention routière.

    Le siège auto : obligatoire

    En France, l’utilisation d’un dispositif adapté, type siège auto,  est obligatoire :

    • Jusqu’à l’âge de 10 ans ;
    • Ou jusqu’à ce que votre enfant atteigne la taille d’1m50, lui permettant d’utiliser seulement la ceinture de sécurité.

    Le siège doit être homologué. Assurez-vous qu’il porte, sur l’étiquette, la lettre E suivie d’un chiffre dans un cercle (voir photo ci-contre) ? Ce visuel atteste que le dispositif est DSC_0018conforme aux normes de sécurité routière européennes. Le chiffre qui

    En lire plus »de Enfants en voiture : la sécurité n’est pas en option

Pagination

(4 823 articles)