Bientôt une ville exclusivement réservée aux femmes !

Bientôt une ville exclusivement réservée aux femmes !

Le rêve des amazones prendrait-il enfin forme ? Une ville uniquement réservée aux femmes verra bientôt le jour en Arabie Saoudite.

Une condition précaire

Ce n’est un secret pour personne, la condition féminine est précaire et connaît encore bien des obstacles dans de nombreux pays. En Arabie Saoudite, notamment, la voix des femmes manque de visibilité et seulement 15%  d’entre elles officient dans le monde du travail. Rien d’étonnant quand on sait que les saoudiennes ne sont pas autorisées à voter, ni même à conduire.

Face à ce constat, les autorités d’Arabie Saoudite ont entrepris un chantier d’envergure : créer une ville dans laquelle les femmes pourront librement évoluer dans le respect des lois de la Charia. Car cette ville qui sera interdite aux hommes sera exclusivement dirigée par des femmes, qui dirigeront et exécuteront les tâches dans l’ensemble des domaines de la vie courante. Ainsi, 5000 postes y seront créés pour assurer le bon fonctionnement de la ville. Interrogé par le Guardian, le porte-parole du projet se dit « certain que les femmes peuvent faire la preuve de leur efficacité dans bien des domaines et choisir les industries qui conviennent le mieux à leurs intérêts, à leur nature et à leurs capacités ».

Les femmes pour les femmes

A l’origine de ce chantier, des entrepreneuses saoudiennes qui souhaitaient offrir de nouvelles opportunités aux jeunes femmes nouvellement diplômées. Ainsi, dans un monde où les hommes dominent et prennent les décisions, elles espèrent porter la voix des nombreuses saoudiennes qui peuvent faire basculer les traditions les plus archaïques dans le monde moderne et changer la donne.

Si certains s’amusent de voir cette forme d’égalité passer par une discrimination évidente, force est de rappeler que les ambitions professionnelles des saoudiennes se heurtent quotidiennement aux lois de la Charia et aux propos émanant des instances religieuses. Ainsi, les saoudiennes n’ont pas le droit de travailler dans des endroits où elles pourraient se retrouver en présence d’hommes, pas plus qu’elles n’ont le droit d’accéder à des emplois où elles pourraient « séduire » ou « être séduite » par les hommes. Cette ville réservée aux femmes apparait donc comme une issue évidente et louable.

Autre avancée pour les saoudiennes, les promesses du roi Abdallah qui a annoncé l’ouverture du droit de vote aux femmes pour 2015. Le début d’une nouvelle ère pour les femmes en Arabie Saoudite ?