Avez-vous pensé au contrat sexuel ?

Avez-vous pensé au contrat sexuel ?

Le best-seller américain « Fifty Shades of Grey » débarquera dans les librairies françaises en octobre 2012, aux éditions Jean-Claude Lattès. Mais ce roman sulfureux qui oscille entre candeur lumineuse et sadomasochisme passionné a ouvert un débat inattendu sur une pratique bien nébuleuse… le contrat sexuel !

Dans l’ouvrage de l’auteur britannique E.L. James, le « contrat sexuel » est au cœur des relations qui lient la jeune Ana, vierge naïve, au millionnaire Christian Grey. En échange d’un soutien financier, cette dernière s’engage à lui être soumise, deux jours par semaine. Très vite, la jeune femme comprend qu’elle se retrouve au cœur d’un échange où les enjeux sont bien loin d’être timides : transformée en objet sexuel, si elle est une mauvaise soumise, elle risque la « punition ». Si la punition ne peut être ni affective ni physique, elle sera, en revanche, volontiers sexuelle. La lecture du roman amène chacun à se positionner sur ses propres limites : jusqu’où seriez vous capable d’aller par amour ? Est-ce que notre morale est la seule à définir nos limites ? Une thématique largement abordée dans la littérature, comme ce fut notamment le cas en 2008 dans le roman français « Je reviens de mourir », paru aux éditions Sarbacane.

Mais dans cette notion de « contrat sexuel », le mot sexe n’est pas le plus important. Le contrat est avant tout là pour régir des questions de pouvoir entre les deux individus. Heureusement, aucune structure juridique ne considère ce type de contrat comme valide. « Ce serait aberrant qu’un simple document puisse à ce point soumettre une personne aux désirs d’une autre, sans prendre en compte la moindre valeur morale, ni même la plus élémentaire des règles d’intégrité d’une personne. Cela s’apparenterait à de la prostitution, ce qui est illégal en France ! » nous explique Aurélie, avocat au barreau de Paris. Reste que le « contrat sexuel », abordé de manière officieuse, peut jouer un rôle à part entière dans la vie sexuelle d’un couple : « Dans toutes les relations atypiques, il y a un contrat tacite, cela fait partie du jeu » confie Sandra, adepte du BDSM, qui confesse que « Cela fait partie des choses qui créent un lien particulier lors de l’acte sexuel ».

Le contrat sexuel dans le couple

Consentir à un « contrat sexuel » peut vous permettre d’explorer de nouvelles facettes de votre vie amoureuse et sexuelle. Pas besoin de notaire, amusez-vous avec votre chéri à poser sur une simple feuille les engagements et devoirs de chacun au lit, de manière ludique (et coquine !). Quels avantages ? Le contrat sexuel peut vous permettre de lâcher prise sur votre cerveau. Souvent, le cerveau neutralise le désir. La peur, les tabous, sont autant de frein au plaisir. Donner à votre partenaire le loisir de repousser vos propres limites, dans le respect et la complicité, peut vous amener à de nouvelles explorations…

Parler de sexualité est bénéfique pour le couple. En posant noir sur blanc les désirs de chacun, vous communiquez, et ça c’est primordial pour une vie sexuelle et amoureuse épanouie ! Et puis, en établissant ce document top secret et personnel, vous créez une réelle intimité avec votre partenaire. C’est aussi un bon moyen de découvrir ce qui excite et stimule réellement votre amoureux…

Questions de Yahoo Pour Elles

Rencontres