5 signes qui montrent que vous êtes une shopping addict

5 signes qui montrent que vous êtes une shopping addict

Un achat impulsif de temps en temps, passe encore… Mais quand cela devient compulsif, il est temps de réagir ! Et si vous étiez dépendante au shopping ?

Comme des milliers de personnes, vous pourriez être concernée par ce phénomène d’addiction. Majoritairement féminine, la dépendance au shopping fait partie, depuis quelques temps, des nouveaux motifs de consultation dans les cabinets de psychologie. « Les gens ont besoin de se rassurer sur l’image qu’ils renvoient » explique Catherine, thérapeute, « L’exigence de perfection est omniprésente, notre société fait peser beaucoup trop d’attentes sur le paraître. Pour y répondre, certaines femmes sont dans un besoin omniprésent d’acheter de nouveaux vêtements, de nouvelles chaussures, des bijoux… ». Le trouble d’achat compulsif peut avoir bien des origines, qui prennent racines dans le parcours de vie de l’individu. La finalité commune de ces trajectoires intimes est le plus souvent un tourbillon de détresse émotionnelle et financière.

Mais comment savoir si vous êtes, vous aussi, une shopping addict ?

1/ Vous avez dans vos placards de nombreuses affaires qui sont encore emballées ou avec leur étiquette

On ne parle pas ici des vêtements qui vous ont été offerts et que vous ne trouvez vraiment pas à votre goût, mais bel et bien d’achats que vous avez vous-même effectués. Vous avez d’ailleurs probablement oublié la moitié de ces affaires une fois ramenées chez vous. Faites le total pour évaluer le coût de ces achats fantômes, étaient-ils bien nécessaires ?

2/ Vous achetez souvent des choses dont vous n’avez pas besoin

Vous sortez pour trouver un pantalon, et vous revenez avec trois pulls, deux paires de baskets, un nouveau vase en cristal, et même si votre dernier baladeur mp3 est bien et remplit parfaitement sa fonction, vous envisagez quand même d’en acheter un nouveau. C’est plus fort que vous, vous êtes vulnérable aux signaux dans les magasins. Même si vous avez admis une obsession pour les chaussures ou les sacs à main, il faut que vous preniez conscience que le trouble d’achat compulsif peut toucher n’importe quel produit…

3/ Une critique ou une frustration, et vous dégainez la carte bleue

Les achats compulsifs servent souvent à combler un vide affectif comme la solitude, le manque de confiance en soi ou le besoin de contrôler son univers. Les accros du shopping ont également tendance à souffrir de troubles de l’humeur, de l’alimentation, et même de toxicomanie ou d’alcoolisme. Apprenez donc à contrôler vos émotions pour mieux identifier les réactions qui en découlent…

4/ L’achat provoque une vaste somme d’émotions

Une sorte de poussée d’adrénaline vous submerge lors de vos séances shopping et vous êtes surexcitée au moment où vous empoignez vos paquets. Cette sensation de haut disparaît assez vite et laisse ensuite place à une sorte de sentiment de vide difficilement explicable. C’est normal, les experts disent que la dopamine, substance chimique associée au plaisir dans le cerveau, est libérée au moment où vous allez céder à votre pulsion d’achat. C’est là que la dépendance peut s’installer, comme chez les toxicomanes.

5/ Après l’achat, vous avez du remord

Cette culpabilité ne se limite pas qu’aux achats importants, car les acheteurs compulsifs cherchent aussi les bonnes affaires. Sitôt votre achat effectué, votre esprit reprend le contrôle sur la pulsion et vous amène à rationnaliser votre acte.

De même, si vous avez tendance à cacher vos achats à votre entourage, ou si vous vous sentez anxieuse les jours où vous ne faites pas d’achats, peut-être est-il temps de chercher une solution ? Par exemple en vous consacrant à une activité qui vous permettra de retrouver un équilibre personnel, ou en vous faisant aider par un professionnel.

Mélanie Bel © Pampa Presse