"La cravate est un objet éminemment sexuel"

Notre contributeur ConCynique démontre que la cravate, accessoire de mode anodin, est chargée d'une puissante symbolique...

Dans Sexe Libris, le livre de Camille, le mot "Cravate" ne dispose pas d'une entrée propre. Bien-sur, elle est mentionnée à "Notaire (cravate de)". Mais puisqu'un dictionnaire n'est jamais fini, je voudrais lui donner ici son quart d'heure de gloire. L'objet, s'il n'est pas "rock" (ce point se discute) est au moins politique et sans doute éminemment sexuel (ce truc que les messieurs ont qui pend sur le devant ne saurait être autre chose).

On choque parfois quand on explique dans des bureaux que la cravate est hautement sexuelle. Cet accessoire à la symbolique phallique, qui tend malheureusement à passer de mode, a longtemps tenu lieu de caractère sexuel secondaire. Les plus chatoyantes rappellent la queue d'un paon ou d'un faisan. Cet appendice inutile et gênant tend à montrer le niveau hiérarchique de celui qui le porte. Il serait dangereux pour un tourneur fraiseur de travailler avec ce morceau de tissu autour du cou. Les hommes qui travaillent dans des bureaux, au contraire peuvent se le permettre. Les personnes à faibles revenu choisiraient plutôt des teintes peu salissantes, et des matières faciles à laver. Au sommet de la pyramide sociale des cravates, on trouve de la soie et des teintes voyantes. S'il faut plus d'arguments pour montrer combien l'objet est un symbole sexuel, Camille m'a fait remarquer que pendant le carnaval de Cologne, des femmes s'arment de ciseaux pour couper les cravates des hommes sur leur chemin. Il est difficile de ne pas voir dans ce rituel un simulacre d'émasculation.

Symboliquement, l'objet lie celui qui le porte aussi sûrement que des menottes. En anglais, c'est d'ailleurs le même mot ("tie") qui signifie cravate et attacher. Il est donc nécessaire que cet objet donne lieu à des utilisations détournées, lors de jeux sexuels. La cravate, faite pour cela, permet de faire des noeuds solides (...) Lire la suite sur lexpress.fr

"Cabaret Desire commence fort et termine comme un téléfilm du samedi"

"Le mariage pour toi et moi: des droits, pas un débat"

Ados et porno: les trois mises au point de Camille

"Avant Internet, les ados s'échangeaient des VHS de porno"

Questions de Yahoo Pour Elles

Rencontres